Ancienne abbaye de Marmoutier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Titre courant

Ancienne abbaye de Marmoutier

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre-et-Loire (37) ; Tours ; quai de Marmoutiers

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Lieu-dit

Sainte-Radegonde

Adresse de l'édifice

Marmoutiers (quai de)

Références cadastrales

1983 D 56 à 58 ; 1994 AH 18 à 29, 31 à 38, 40, 43 à 54, 56 à 58, 60, 62 à 71, 229, 230, 237, 238, 240 à 249, 280 à 292, 314 à 321 ; 2003 AH 18 à 29, 31 à 38, 40, 51 à 53, 56 à 58, 62 à 64, 68, 69, 229, 247, 280, 283, 285, 287, 289, 292, 321, 428 à 438, 464 à 468

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age

Description historique

Après son élection à l'évêché de Tours, Saint Martin fonde l'ermitage de Marmoutier au bord de la Loire. Dès le 6e siècle, le grand développement de l'ermitage est attesté par son nom de Marmoutier (Majus monasterium). Le monastère épiscopal devient une prestigieuse abbaye dont le rayonnement est considérable (200 prieurés en dépendent à la fin du 12e siècle). L'abbaye ne subsiste plus qu'à l'état de vestiges. Le monastère a été restauré et entretenu jusqu'en 1789. La démolition commence au 19e siècle ; seuls sont conservés le portail de la Crosse, la maison abbatiale, la maison du prieur, la tour des Cloches, le porche de la sacristie, l'enceinte et deux portails. La propriété est achetée en 1847 par la congrégation du Sacré-Coeur qui y installe un pensionnat qui existe toujours.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement ; protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1929/06/13 : classé MH ; 1983/03/15 : classé MH ; 1994/10/04 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La porte d'entrée, dite Portail de la Crosse, avec la galerie qui la surmonte, sa toiture, la tour de guet et la tourelle d'angle attenantes : classement par arrêté du 13 juin 1929 - L'abbatiale romane et gothique, y compris les structures attenantes (cad. D 56, 57, 58) : classement par arrêté du 15 mars 1983 - Tous les sols et sous-sols situés à l'intérieur de l'enceinte médiévale sur les parcelles AH 18 à 29, 31 à 38, 40, 43 à 54, 56 à 58, 60, 62 à 71, 229, 230, 237, 238, 240 à 249, 280 à 292, 314 à 321, et les parties suivantes des vestiges de l'ancienne abbaye : l'enceinte médiévale en totalité (à l'exception des parites déjà cladssées du portail de la Crosse et de la tourelle attenante) , y compris les portails de Sainte-Radegonde et de Rougemont, ainsi que la tourelle d'angle nord-ouest dit tour du Hibou actuellement coupée du reste de l'enceinte par l'autoroute ; la tour des cloches en totalité (cad. AH 31) ; la maison du grand-prieur en totalité (cad. AH 280) ; le bâtiment dit "portail de la sacristie" en totalité (cad. AH 60) ; le logis abbatial en totalité (cad. AH 47) , à l'exception de la partie supérieure moderne ; le bâtiment dit Repos de Saint-Martin en totalité (cad. AH 57) ; le site des grottes sur deux niveaux et leurs aménagements tant intérieurs qu'extérieurs en totalité : grotte de Saint-Patrick, baptistère, galerie des Solitaires, chapelle des Sept-Dormants, cellule de Saint-Léobard et grotte de Saint-Brice (cad. AH 34 à 36) ; les vestiges d'un bâtiment conventuel au sud-ouest du portail de Sainte-Radegonde et le mur du 18e siècle reliant ces vestiges à la maison du grand-prieur (cad. AH 280) : inscription par arrêté du 4 octobre 1994

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Liste du patrimoine mondial

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 20 07 1942 (enceinte) (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée ; propriété de la commune ; propriété d'une association

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée : portail de la Crosse et abbaye ; propriété de la commune : abbatiale et cad. AH 18 à 29, 31 à 38, 40, 56 à 58, 62 à 64, 229, 280, 283, 285, 287, 289, 292, 315, 317, 319, 321 ; propriété de l'association Longchamp : cad. AH 43 à 54, 60, 65 à 71, 281, 282, 284, 286, 288, 290, 291 ; propriété de l'association MFREO de Rougemont : cad. AH 230, 237, 238, 240 à 249, 314, 316, 318, 320

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/23