Domaine de Chenonceaux

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Domaine de Chenonceaux

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre-et-Loire (37) ; Chenonceaux

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur les communes : Civray-de-Touraine, Francueil. Anciennement région de : Centre

Références cadastrales

2003 C 1 à 3, 7 à 24, E307, 831, 842, 932, 933, 938, 939, 941, 944, 945, 961 à 964, 1118 à 1123, 1183, 1200, 1201 (anciennement 933bis) , 1202 (anciennement 904bis)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle, 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1513, 1521, 1560

Auteur de l'édifice

Delorme Philibert (architecte)

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Poitiers Diane de (habitant célèbre), Médicis Catherine de (habitant célèbre)

Description historique

En 1512, Thomas Bohier, receveur des finances, devient définitivement propriétaire du château qui appartenait à la famille de Marques. Il le fait raser et ne garde que la tour ronde du donjon (15e siècle). Sur l'emplacement d'un moulin, il fait édifier le nouveau bâtiment, qui s'achève en 1521. En 1555, Diane de Poitiers, favorite de Henri II et propriétaire du domaine, confie à Philibert Delorme la construction d'un pont sur le Cher. Catherine de Médicis, qui s'empare de Chenonceau au décès du roi, termine le pont en y faisant élever une galerie. La reine lègue le château à sa belle-fille, Louise de Lorraine, qui y vécut dans le deuil. L'édifice est l'une des premières créations de la Renaissance, demeure de plaisance remplaçant le château-fort. Les éléments autrefois défensifs servent ici d'ornement. Le corps de logis forme un quadrilatère édifié sur deux piles sur le fleuve. Une tourelle en cul de lampe orne chaque angle. La façade Est comprend en saillie la chapelle rectangulaire avec abside à trois pans. La grande galerie repose sur cinq piles. A l'intérieur, l'escalier qui conduit au premier étage est l'un des premiers escaliers droits construits en France. Le domaine est agrémenté de jardins à la française et d'un parc comprenant divers bâtiments dont les Dômes, l'orangerie, la cour de ferme entourée de bâtiments en pierre et pans de bois...

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1840 : classé MH ; 1962/11/07 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Château : classement par liste de 1840 ; Parc (également sur communes de Civray-de-Touraine et Francueil) (cad. C 1 à 3, 7 à 24 ; E 307, 831, 842, 932, 933, 938, 939, 941, 944, 945, 961 à 964, 1118 à 1123, 1183, 1200, 1201, 1202) : classement par arrêté du 7 novembre 1962

Nature de l'acte de protection

Liste, arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Parc

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

18 04 1914 (J.O.).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/218
Ensemble est sur le Cher
Ensemble est sur le Cher
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine - Diffusion RMN
Voir la notice image