Eglise paroissiale Saint-Pierre

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Pierre

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre (36) ; Pouligny-Saint-Pierre

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Lieu-dit

Le Bourg

Références cadastrales

1819 F1 945 ; 1984 F2 978 ; 1998 F 978

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 12e siècle ; 1er quart 13e siècle ; limite 15e siècle 16e siècle ; 2e moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1868

Auteur de l'édifice

Dauvergne Alfred (architecte)

Description historique

Eglise construite au cours de la seconde moitié du 12e siècle. Le clocher-porche, en avant de la nef, pas prévu dans le programme initial, fut certainement construit dans le 1er quart du 13ème siècle. Cette église, constituée d'une nef de trois travées et d'un choeur de deux travées, correspond à la nef de l'église actuelle. La construction du choeur, dans le prolongement de l'ancien, a pu intervenir vers 1500, au moment où s'élevait, pour le seigneur de Tessonnières, la chapelle de Sainte-Marguerite, adossée au mur gouttereau nord de l'édifice. A partir de 1868, l'architecte départemental Alfred Dauvergne construisit les deux travées de la chapelle de la Vierge, à l'est de la chapelle Sainte-Marguerite. L'intérêt majeur de cette église rurale réside dans son décor sculpté et peint. Les huit colonnes engagées de la nef romane portent des chapiteaux ornés de rubans croisés ou de feuilles d'eau d'où peuvent émerger des têtes humaines. La voûte d'ogives de la chapelle Sainte-Marguerite, à huit quartiers rayonnants, repose sur des culots sculptés et peints, représentants des têtes humaines, contemporains de la décoration picturale réalisée à la détrempe dans le dernier quart du 15e siècle. Une Annonciation et les figures en pied des apôtres, groupées par deux, occupent les huit voûtains. Les couleurs employées sont l'ocre jaune, le brun rouge, un ton plus foncé pour les faux-joints et un bleu pour le fond des figures.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture murale ; sculpture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement ; protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1908/12/05 : classé MH ; 1998/04/14 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Voûtes de la chapelle nord décorées de peintures murales : classement par arrêté du 5 décembre 1908 - Eglise, à l'exception des parties classées (cad. F 978) : inscription par arrêté du 14 avril 1998

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Parois décorées de peintures murales : 18 04 1914 (J.O.).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Affectataire de l'édifice

Clergé

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1992

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/15