Couvent de la Visitation, dit aussi Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Couvent

Destination actuelle de l'édifice

Maison de retraite

Titre courant

Couvent de la Visitation, dit aussi Château

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre (36) ; Issoudun ; 45 place de la Chaume ; anciennement route de Bourges

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Adresse de l'édifice

Chaume (place de la) 45 ; anciennement Bourges (route de

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle (?), 12e siècle (?), 17e siècle, 18e siècle

Description historique

Ce fut d'abord une chapelle dédiée à sainte Marie-Madeleine, fondée en 1069, et située le long de la route de Bourges. Il existe dans l'un des bâtiments un pilier qui porte la date de 1154. Ce bâtiment représente très exactement les dimensions de cette chapelle. Les fondations sont celles du 11e ou du 12e siècle. La charpente serait de l'époque de la construction. La chapelle s'élevait sur une crypte. Elle fut surbaissée. Jusqu'alors indépendante, en 1259, cette chapelle est dite annexée à la léproserie construite en partie dans son enclos. La crypte de la chapelle accueillit le logement des lépreux. Un couloir souterrain réunissait la léproserie aux bâtiments de l'administration. Ceux-ci se composaient de trois corps de bâtiments disposés en U, qui existent encore. Le bâtiment central était surmonté d'un clocheton, détruit au début du 18e siècle. Il reste l'entrée de ces bâtiments : un portail ouvrant sur la chaume dite La Chaume Saint-Lazare. Dans le mur d'enceinte subsiste une petite tour de guet. En 1656, la léproserie fut fermée, puis vendue aux religieuses de la Visitation d'Issoudun. Dès l'installation de l'ordre, elles firent des travaux et, vers la fin du 17e siècle et le début du 18e siècle, elles firent élever un quatrième corps de bâtiment destiné à fermer le U. Elles firent refaire la chapelle de la léproserie. Celle-ci fut détruite à la Révolution. Il n'en reste que les soubassements que l'on retrouve dans la cour d'arrivée. En 1948, les cellules du couvent des Visitandines étaient conservées dans leur état ancien avec des peintures dont les couleurs étaient signalées en très bon état. L'ensemble est composé de quatre corps de bâtiments du 18e siècle disposés autour d'une cour centrale limitée sur ses quatre faces par une galerie de cloître.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1948/10/05 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Couvent : inscription par arrêté du 5 octobre 1948

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

ZPPAUP

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Couvent de la Visitation, dit aussi Château : Façade est, vue partielle
Couvent de la Visitation, dit aussi Château : Façade est, vue partielle
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image