Château de la Gadelière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de la Gadelière

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire 28 Rueil-la-Gadelière

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Lieu-dit

La Gadelière

Références cadastrales

D 74, 73, ZB 81, 82, 83

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 16e siècle, 17e siècle

Description historique

Le château, attesté en 1342, appartient au type des maisons-fortes qui se sont multipliées au cours de la guerre de Cent ans. L'absence de véritable enceinte, la précarité des éléments de défense, malgré la présence attestée autrefois de fossés en eau, de bretèches amovibles et d'un châtelet d'entrée avec pont-levis, et l'existence de dépendances à proximité, confèrent à cette maison-forte une fonction d'exploitation agricole plutôt qu'une fonction militaire. L'édifice présente un plan composé de deux pavillons carrés et d'un corps barlong qui se touchent sur les angles. Au 16e siècle, les ouvertures augmentées et agrandies avec meneaux et traverses. Au 17e siècle, un escalier droit à balustres en bois fut créé dans l'aile est pour faciliter la circulation verticale permise jusqu'alors par un escalier en vis en oeuvre (dans l'angle ouest, disparu) et un escalier en vis en demi hors-oeuvre (façade nord du pavillon sud). Au 19e siècle, la maison-forte perdit ses principales dispositions défensives avec la démolition du châtelet d'entrée, attestée en 1793, et le comblement de la partie sud des fossés. Au début du 20e siècle, le volume extérieur et la distribution intérieure furent transformés par la création d'une galerie en fond de cour, destinée à faciliter la distribution en transformant les baies anciennes en portes de communication. La chapelle est l'ancienne église paroissiale de la commune de la Gadelière. Elle présente un choeur fermé d'un chevet plat datant de l'époque romane. La nef et l'ensemble de la charpente furent reconstruits à la fin du 15e ou au début du 16e siècle. La flèche charpentée qui surmontait la première travée de la nef a disparu en 1933. Le colombier peut être daté du 17e siècle. Son volume peu important et le nombre réduit des boulins attestent de la modestie de la seigneurie. Il est construit selon un plan octogonal.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, peinture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1992/01/13:inscrit MH;2016/05/25:inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Chapelle et colombier octogonal (cad. D 74, 73):inscription par arrêté du 13 janvier 1992;les façades et toitures des bâtiments autour de la cour des communs (cad. ZB 83), le château en totalité (cad. ZB 82), les sols formant l'assiette du château (cad. ZB 81, 82, 83):inscription par arrêté du 25 avril 2016

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Chapelle,colombier,château

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Conditions d'ouverture au public

Ouvert au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection