Château de la Rivière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de la Rivière

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire 28 Pontgouin

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Lieu-dit

La Rivière

Références cadastrales

C 33, 34, 36 à 42, 44 à 47, 91

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle

Description historique

La seigneurie est acquise par le chancelier Raoul d'Aligre au début du 17e siècle. Son fils, Etienne, devint garde des sceaux en 1624. Démis en 1626 sur ordre de Richelieu, il s'exila à la Rivière dont il acheva la construction. L'édifice est d'allure encore médiévale, bâti avec des matériaux locaux traditionnels. Une allée mène à la première porte d'entrée, accompagnée de sa porte piétonne latérale, qui marque le mur d'enceinte du château. Dans le même axe se trouve le châtelet d'entrée, encadré de dépendances, de tours et précédé de douves sèches. Les ponts-levis ont aujourd'hui disparu. Tout autour d'une vaste cour prennent place de longs bâtiments de servitude, tous symétriques, avec de hautes toitures terminées en croupes, éclairées de lucarnes de briques à fronton triangulaire. De grosses tours cylindriques occupent les angles extérieurs. Le château s'élève au fond de la cour d'honneur. Le corps de logis principal est prolongé par deux ailes flanquées de pavillons étroits adossés à des tours cylindriques. Le château et ses ailes s'élèvent d'un étage sur rez-de-chaussée et de combles éclairés de lucarnes en briques. Jambages et linteaux du rez-de-chaussée sont constitués en alternance de brique et de grison. Côté parc, le château se présente de façon classique sur une plate-forme construite qui se prolonge par un parterre constitué de quatre carrés perceptibles sur le plus ancien plan (1794). L'Eure est canalisée par un système de canaux construits en partie en terre. Cette adaptation du parc au passage de l'Eure permettait d'alimenter le moulin de la Rivière qui appartenait au domaine, et de créer les écluses de Boizard mises en place pour le grand projet d'alimentation en eau du par cet des jardins de Versailles. Au 19e siècle, le château fut délaissé au bénéfice de celui de Vaux, construit sur la même commune.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1987/12/23 : inscrit MH ; 2013/04/18 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades et toitures du château ; les boiseries du 17e siècle du salon ; le pigeonnier ; le pavillon d'entrée ; le portail d'entrée ; les façades et toitures des communs de l'aile sud-ouest (cad. C 34, 33) : inscription par arrêté du 23 décembre 1987 - Les murs de soutènement des douves sèches, les douves sèches, les façades et toitures des communs de l'aile Sud-Est, les façades et toitures de la tour Sud-Est, la plate-forme du château, le canal, les ponts et ponceaux, les allées plantées, les sols des cours, enfin les jardins, le parc et ses murs de clôture dans sa configuration de 1794 (cad. C 34, 36 à 38, 91, lieudit Château de la Rivière, 39, 40, lieudit le Pré Quarré, 41, 42, lieudit la Vigne, 44, lieudit le parc de l'Etoile, 45 ,46, lieudit le pré du canal, 47, lieudit la Futaie) : inscription par arrêté du 18 avril 2013

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Pigeonnier,communs,pavillon,portail,salon,décor intérieur,douves,tour,mur de soutènement,canal,pont,allée,cour,jardin,parc,mur de clôture,vigne

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Conditions d'ouverture au public

Ouvert au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection