Ancienne abbaye Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De bénédictins

Titre courant

Ancienne abbaye Saint-Martin

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Cher (18) ; Massay

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Lieu-dit

Le Bourg

Références cadastrales

AK 87, 88, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 100, 101, 102, 103, 104, 105, 106, 107, 266, 267, 291, 292, 295, 309, 310, 322, 341, 357, 358, 359, 360, 378, domaine public non cadastré

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 12e siècle, 13e siècle, 14e siècle, 15e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1483

Description historique

La fondation de l'abbaye peut remonter au 8e siècle. Ruinée en 873 puis incendiée en 1138, elle fut reconstruite. L'église abbatiale est du 14 ème siècle (avec quelques vestiges de l'église antérieure), avec une tour-clocher construite en 1483 pour l'abbé Bertrand de Chamborand. Des bâtiments abbatiaux subsistent : l'abbatiale (devenue église paroissiale Saint-Paxent en 1736), la chapelle Saint-Loup (dite aussi chapelle de l'Abbé), le bâtiment conventuel qui comporte la salle capitulaire, quelques constructions isolées, incorporées dans des ensembles plus récents (celliers, tours d'enceintes, portail d'entrée...). Ce qui reste du transept de l'église du 12e siècle se voit encore sur les tours. Une partie de la surface de la croisée est occupée par le clocher (15e-16e siècle). L'arc du transept correspond au grand corps de logis du début du 13e siècle qui séparait les deux cloîtres. Les travées qui renfermaient la sacristie et l'escalier ont été démolies à la fin du 19e siècle. La première travée qui subsiste renfermait probablement le trésor et les reliques. L'entrée se faisait par la sacristie ou l'escalier. Elle prenait jour sur le grand cloître. A la suite vient la salle capitulaire couverte par six voûtes d'ogives qui retombent au centre sur deux colonnes circulaires. Une porte donnait accès au petit cloître et une autre au grand. Les remplages des baies accusent le début du 13e siècle. La salle capitulaire est suivie par une travée transversale, voûtée en berceau, qui faisait communiquer les deux cloîtres. Après ce passage subsiste une travée couverté par deux voûtes d'ogives qui servait peut-être de parloir aux moines ou de magasin. Cette petite salle devait être continuée par une salle plus grande qui servait sans doute de chauffoir. En ce point démarre le bâtiment en retour d'équerre sur lequel s'appuyait la galerie sud du cloître. Le premier étage de ce bâtiment entre deux cloîtres contenait le dortoir couvert par une charpente en arc brisé formé par des chevrons portant ferme. Près de la sacristie, un grand escalier donnait accès à ce dortoir. Une vis a dû remplacer, au 15e siècle, l'emmarchement primitif ; elle-même démolie au 17e siècle pour faire place à un grand escalier à palier.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, sculpture, vitrail

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH, classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1889:classé MH;1911/07/13:classé MH;1915/02/04:classé MH;2017/03/23:inscrit MH ; 2018/07/23 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

"Chapelle Saint-Loup : classement par liste de 1889 publiée au JO du 18 avril 1914. Abbatiale ou « église de Massay » : classement par arrêté du 13 juillet 1911. Salle capitulaire (cad. AK 86, 87, 88, 357) : classement par décret du 4 février 1915. Les parties suivantes de l'abbaye de Saint-Martin : la tour de l'enceinte, en totalité, la travée subsistant de l'aile occidentale du cloître, en totalité, les façades et toitures des autres bâtiments en élévation, les vestiges en sous-sol ainsi que les sols et les murs compris dans l'ancien enclos abbatial, les jardins situés à l'ouest de l'ancienne maison de l'abbé ou « Château » y compris le bassin et les murs, les jardins situés au sud de l'abbaye y compris le bassin et le « vivier » ,les parties du canal de dérivation jouxtant les parcelles numéros 103, 106, 107, 109, 112, 138, 139, 143, 146, 150, 153, 154, 155, 157, 159, 160, 161, 163, 164, 310, 311, 359, 360, 382 section AK, une partie de la place de l'Église, une partie de la route départementale et l'impasse de la Grande Maison, telles que représentées sur la plan annexé à l'arrêté (cad. AK 87, 88, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 100, 101, 102, 103, 104, 105, 106, 107, 266, 267, 291, 292, 295, 309, 310, 322, 341, 357, 358, 359, 360, 378, domaine public non cadastré) : inscription par arrêté du 23 mars 2017 ; Les parties suivantes de l'abbaye de Saint-Martin : la tour d'enceinte, en totalité, la travée subsistante de l'aile occidentale du cloître, en totalité, les façades et toitures des autres bâtiments en élévation, les vestiges en sous-sol ainsi que les sols et les murs compris dans l'ancien enclos abbatial, les jardins situés à l'ouest de l'ancienne maison de l'abbé ou "Château", y compris le bassin et les murs, les jardins situés au sud de l'abbaye, y compris le bassin et le "vivier", les parties du canalde dérivation, une partie de la place de l’Église, une partie de la route départementale, et l'impasse de la Grande Maison, telles que représentées sur le plan annexé à l'arrêté (cadastre section AK parcelles 87, 88, 90 à 107, 266, 267, 291, 292, 295, 309, 310, 322, 341, 357 à 360, 378) : inscription par arrêté du 23 juillet 2018"

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Salle capitulaire

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés ; inscription du 23/03/2017 (arrêté) annulée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée ; propriété de la commune ; propriété du département

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/42
Abbaye Saint-Martin, salle capitulaire
Abbaye Saint-Martin, salle capitulaire
© Monuments historiques
Voir la notice image