POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Ancien collège des Jésuites

Désignation

Dénomination de l'édifice

Collège

Genre du destinataire

De clercs réguliers de la compagnie de Jésus

Titre courant

Ancien collège des Jésuites

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn-et-Garonne (82) ; Montauban ; rue de Lixes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Adresse de l'édifice

Lixes (rue de)

Références cadastrales

T 611, 613, 614

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle ; 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1579 ; 1676

Description historique

En 1629, la ville protestante offrit sa soumission à Louis XIII. A partir de cette époque, de nouveaux bâtiments surgissent, comme le collège des Jésuites, commencé en 1676 et ayant, dans un premier temps, servi de logement aux Intendants. Ce bâtiment est probablement bâti sur les restes des anciennes fortifications de la ville. Le transfert du collège y fut autorisé en 1677. Après la dissolution de la Compagnie de Jésus, en 1761, le collège passa sous l'administration de l'évêque de Montauban. L'édifice repose sur d'importantes salles voûtées paraissant contemporaines de la construction. Le collège occupe un rectangle dont la partie ancienne est délimitée par les deux tours flanquant, à l'est, la façade. Ce bâtiment et ses deux ailes encadrent une cour rectangulaire dont le quatrième côté était formé par un mur de clôture, remplacé par un bâtiment sans doute au 19e siècle. Face à l'entrée, le bâtiment principal présente un grand escalier axial occupant toute la largeur entre les deux façades. Toujours sur la cour, les façades latérales comportent, à la base, des arcades. A l'angle sud-est de la cour, les percements des étages montrent des vestiges de remaniement qui pourraient laisser penser qu'un passage permettait aux deux bâtiments de communiquer par l'extérieur. Le clocher surmonte l'extrémité ouest de l'aile nord, l'église plaquée contre ce clocher étant plus récente. L'étage supérieur des façades est marqué par des galeries ajourées à arcades en plein cintre. La cour conserve les vestiges d'un pavement à petits galets noirs et blancs.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1972/03/06 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures (cad. T 611, 613, 614) : classement par arrêté du 6 mars 1972

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 12 09 1969 (arrêté) annulée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection