Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn-et-Garonne (82) ; Goudourville

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Références cadastrales

A 321

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle ; 13e siècle ; 17e siècle

Auteur de l'édifice

Description historique

L'ensemble de ce château féodal, très caractéristique de la région, a été quelque peu modifié au 17e siècle. Avant l'an Mil, sur l'emplacement actuel du château, se trouvait un monastère dépendant de l'abbaye de Bonneval. En 1081, Hugues de Gasques acquiert le monastère détruit par les Normands et le transforme en forteresse pour servir de vigie au château de Gasques. En 1211, Simon de Montfort assiège en vain Goudourville. En 1360, le Prince Noir s'en empare. Au 15e siècle, le château fort est transformé en une demeure plus confortable, avec escalier Renaissance, grandes fenêtres à meneaux. En 1587, Henri IV y loge. En 1652, pendant la Fronde, les troupes du prince de Condé, poursuivies par les troupes royales, se réfugient au château qui est assiégé pendant deux mois avant de tomber. Le château est alors entièrement saccagé. Par ordre de Mazarin, les tours sont arasées, la courtine et les ouvrages militaires détruits. Seuls subsistent les mâchicoulis, au-dessus de la douve, à l'ouest du château. Au 18e siècle, l'édifice est relevé de ses ruines : les niveaux sont modifiés, les façades repercées, de hautes charpentes en châtaignier en forme de carène de navire renversée remplacent les toits plats à créneaux et les mâchicoulis. Les oubliettes sont comblées, les souterrains murés. La douve est partiellement comblée. Une terrasse est construite sur les anciens remparts.

Description

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier en vis

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1974/08/07 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures ; escalier à vis ; la salle des gardes avec sa cheminée ; chapelle et la cheminée du grand salon au-rez-de-chaussée ; la cheminée de la salle Clément V au second étage (cad. A 321) : inscription par arrêté du 7 août 1974

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection