Eglise Saint-Alain

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Alain

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Lavaur

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 15e siècle, 16e siècle

Auteur de l'édifice

Céroni (peintre)

Description historique

Au 11e siècle, une première église existait, donnée aux Bénédictins en 1097 par Isarn, évêque de Toulouse, à charge de la rebâtir et de constituer un village autour. Les Bénédictins établirent un prieuré conventuel. Le portail donnant dans la deuxième travée de la nef, quelques parties postérieures et une partie de la tour de l'horloge sont des restes de cette église du 12e achevée en 1255. En 1317, Lavaur est érigé en évêché par Jean XXII et Saint-Alain devient église cathédrale. Les reconstructions qui donnèrent à l'église son aspect actuel, sont dues à l'évêque Jean Vigier, de 1469 à 1497. Il fit agrandir l'église en la surélevant, en ajoutant la première travée à l'ouest, et en reconstruisant les voûtes. Il fit construire également les quatre gros piliers et la tour de clocher. Le sanctuaire polygonal fut élevé sous Simon de Beausoleil, entre 1514 et 1523. Ce dernier fit également construire, dans le style de celui de la cathédrale d'Albi, un jubé qui fut ensuite démoli vers 1780 par le dernier évêque de Lavaur. Pierre du Rosier, évêque de 1500 à 1515, fit ériger le portail en pierre de l'entrée principale. La seconde sacristie, qui servait de chambre capitulaire, conserve des peintures murales du 18e siècle. L'intérieur de l'église est couvert de grisailles exécutées vers 1840 par le peintre italien Céroni. Les fenêtres du sanctuaire sont ornées de vitraux à sujets légendaires (Passion, Ancien et Nouveau Testaments, vie d'évêque). L'édifice est construit presque entièrement en briques. La pierre et le grès ont également été utilisés, notamment dans la construction de certains grands arcs du clocher et d'un certain nombre de fenêtres. De même, les meneaux et réseaux de fenêtres, ainsi que les balustrades et les encorbellements.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, vitrail

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1911/11/18 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise Saint-Alain : classement par arrêté du 18 novembre 1911

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM81000200, PM81000199, PM81000654, PM81002033, PM81001403, PM81001404, PM81001405, PM81001406, PM81001407, PM81001408, PM81001409, PM81001410, PM81001411, PM81001412, PM81001413, PM81001414, PM81001415, PM81001416, PM81001417, PM81001674, PM81001684, PM81002002, PM81002003, PM81002004, PM81002005, PM81002006, PM81002007, PM81002008, PM81002009, PM81002010, PM81002011, PM81002012, PM81002013, PM81002014, PM81002015, PM81002016, PM81002017, PM81002018, PM81002019, PM81002020, PM81002021, PM81002022, PM81002023, PM81002024, PM81002025, PM81002026, PM81002027, PM81002028, PM81002029, PM81002030, PM81002031, PM81002032, PM81002034, PM81002035

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés OMH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/54
Plan général de l'église et plans des abords avant la démolition de l'évêché
Plan général de l'église et plans des abords avant la démolition de l'évêché
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image