Eglise Saint-Michel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Michel

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Cordes-sur-Ciel

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 15e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1460

Description historique

La première mention de l'église remonte à 1269. La première construction aurait duré de 1263 à 1281. Les parties essentielles devaient être terminées au moins en 1287 car la convention entre les consuls et les Trinitaires fut passée dans cette église. L'édifice subit par la suite des transformations importantes. En 1345, il menaçait ruine. Les consuls obtinrent l'autorisation du juge d'Albigeois de le démolir et de le reconstruire un peu plus grand. En 1357, un "estage" en bois fut dressé au fond de l'église, au-dessus d'une porte. De 1369 à 1374, des impositions furent levées pour la réfection du clocher. La nef du milieu du 14e siècle fut à son tour remplacée par une autre au 15e siècle. En 1452, le consul communal décida d'agrandir l'église. Le contrat fut signé en 1455 et la première pierre posée en 1460 après que fût rasée l'ancienne nef. En 1568, le toit fut refait après l'incendie de l'édifice par les Protestants. En 1582 ou 1583, construction d'une petite galerie au-dessus de la porte principale. Le chevet droit pourrait dater de l'édifice primitif du 13e siècle. Il est formé d'une grande voûte et de deux chapelles constituant les bras du transept. Les ouvertures sont divisées par un meneau qui se termine par des mouchettes. Les chapelles sont au nombre de quatre au nord et de trois au sud. De ce côté, la porte d'entrée occupe la place de la quatrième chapelle. Le clocher et l'arceau qui lui sert d'arc-boutant doivent dater des années 1369-1374. Le plan carré de la base se transforme ensuite en octogone dont chaque face est ouverte d'une baie ogivale. Une rose du 15e siècle orne la façade occidentale. La porte primitive, qui se trouvait sur cette façade, a été condamnée suite à l'abaissement du sol de la place et ouverte sur le flanc sud.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1922/03/18 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise Saint-Michel : classement par arrêté du 18 mars 1922

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM81000127, PM81000153, PM81000653, PM81000652, PM81000976, PM81000977, PM81000978, PM81000979, PM81000980, PM81000981, PM81000982, PM81000983, PM81000984, PM81000985, PM81000986, PM81000987, PM81000988, PM81000989, PM81000990, PM81000991, PM81000992, PM81001492, PM81001641, PM81001675, PM81001676, PM81001677, PM81001678

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés OMH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/17
Vue d'ensemble, église Saint-Michel dans le prolongement
Vue d'ensemble, église Saint-Michel dans le prolongement
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN
Voir la notice image