Jardin Massey

Désignation

Dénomination de l'édifice

Jardin public

Destination actuelle de l'édifice

Jardin ; musée

Titre courant

Jardin Massey

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hautes-Pyrénées (65) ; Tarbes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Références cadastrales

AV 297, 298, 300

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle ; 2e moitié 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1882 ; 1904

Description historique

La villa Massey avait été commandée à l'architecte Jean-Jacques Latour en 1852 pour servir de résidence. La mort de Massey, en 1852, entraîna la modification du projet en musée. Il s'agit d'une construction en briques sur deux étages avec façade symétrique. Une tour surmonte l'ensemble. Cette tour présente un exemple très habile d'utilisation de la brique. Le jardin anglais avait été tracé par Placide Massey en 1850, alors directeur des parcs et jardins de Versailles et Saint-Cloud. Le jardin est centré sur le musée. Il comprend, devant le musée, une esplanade avec petit plan d'eau. Un petit lac occupe la partie Est du jardin. Le pourtour du jardin comporte une grille métallique datant de la construction. Ce jardin contient des essences très rares, sinon uniques. Vers 1870 est construite l'orangerie, architecture métallique de style Napoléon III qui n'a subi aucune modification depuis sa construction. Cette serre comporte deux ailes distribuées à partir d'un hall central surmonté d'un dôme de verre. Le sol de ce hall est recouvert d'une mosaïque. La structure métallique se compose d'une série d'arcades et de motifs décoratifs constituant un excellent exemple d'architecture métallique Napoléon III.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Mosaïque

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement ; protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1890/10/09 : classé MH ; 1975/10/29 : inscrit MH ; 1992/06/02 : inscrit MH ; 1995/07/27 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Restes du cloître de l'abbaye de Saint-Sever-de-Rustan, remonté dans le jardin public : classement par arrêté du 9 octobre 1890. Façades et toitures du musée Massey (cad. AV 300) : inscription par arrêté du 29 octobre 1975. Jardin, y compris la statuaire et le kiosque (cad. AV 297, 298) : inscription par arrêté du 2 juin 1992. Serre métallique (cad. AV 297) : classement par arrêté du 27 juillet 1995

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/4