Eglise Saint-Pierre et Saint-Etienne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Pierre et Saint-Etienne

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hautes-Pyrénées (65) ; Sarrancolin

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle

Description historique

D'après certains documents historiques, Sarrancolin possédait, vers le milieu du 10e siècle, un monastère ou prieuré. Cependant, l'église et le clocher actuels ne doivent avoir été élevés qu'au 12e siècle, mais peut-être sur un plan ou des substructions du 10e siècle. Le plan général actuel se rapproche de la croix grecque, avec abside circulaire. Clocher à peu près carré, relié au pignon ouest de la nef par une petite chapelle. Il se compose de trois étages voûtés en berceau. Le dernier étage, celui des cloches, est percé de quatre baies jumelles. Chacune de ces baies est composée de deux piédroits formés, à l'extérieur, de six colonnettes ; d'une arcade principale comprenant trois archivoltes concentriques portées par les six colonnettes ; de deux arcatures redivisant cette arcade en supportant le tympan compris entre leur extrados et l'intrados de l'arcade principale, portées elles-mêmes par trois groupes de deux colonnettes accouplées. Ce clocher est couvert par une flèche conique en charpente se dégageant d'un départ quadrangulaire et accompagnée, aux angles, de quatre petits pyramidions polygonaux. Ce couronnement n'est pas le primitif. L'escalier conduisant à l'étage des cloches est pratiqué dans l'épaisseur des quatre murs. Nef, choeur et bras formant transepts sont voûtés en berceau ogival ; l'abside l'est en cul de four. Le choeur est fermé, sur la ligne Est des transepts, par une grille en fer forgé de la fin du 15e siècle ou du début du 16e. Les deux bras du transept possèdent des chapelles. Le prieuré s'étendait du côté sud de l'église, les murailles ruinées faisant suite à la maison où se trouvent les restes de la salle capitulaire.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, ferronnerie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1903/02/10 : classé MH ; 1928/01/27 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise : classement par arrêté du 10 février 1903 ; Arcature géminée provenant de la salle capitulaire de l'ancien prieuré et accolée au mur de l'église : inscription par arrêté du 27 janvier 1928

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Salle capitulaire,arcade,décor intérieur

Référence aux objets conservés

PM65001765, PM65001428, PM65001429, PM65001427, PM65001430, PM65001432, PM65001564, PM65001431, PM65001565, PM65001566, PM65001426

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés OMH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/57
maison
maison
© Région Midi-Pyrénées - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image