Ancien palais archiépiscopal

Désignation

Dénomination de l'édifice

Palais épiscopal

Destination actuelle de l'édifice

Préfecture

Titre courant

Ancien palais archiépiscopal

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Toulouse ; place Saint-Etienne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Adresse de l'édifice

Saint-Etienne (place)

Références cadastrales

AC 268, 301, 302

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 17e siècle, 1er quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1474, 1693, 1776

Description historique

Après avoir vécu avec leurs chanoines dans l'enceinte du cloître, les archevêques de Toulouse établirent leur résidence au-delà de la tour Mascaron. Bâti du 14e au 16e siècle, le premier évêché est détruit à la fin du 17e siècle et reconstruit en 1691. De cette époque reste le bâtiment correspondant à l'aile perpendiculaire à oculi sur jardin qui comportait, au premier étage, une chapelle. La reconstruction se poursuit en 1693 sous la direction de l'architecte d'Aviler qui organise le plan actuel en U autour d'une cour centrale. A partir de 1776, l'architecte Jean-Arnaud Raymond exécute le bâtiment entre les n° 7 et 13, destiné à recevoir la "chambre souveraine du clergé" et les archives diocésaines.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Décor stuqué

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1990/10/01 : inscrit MH ; 1990/10/17 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures des bâtiments en U autour de la cour d'honneur, y compris le grand porche d'entrée et ses ailerons latéraux ainsi que la Porte Charles de Montchal (1640) fermant l'impasse ; façades sur cour intérieure et sur place Saint-Etienne, et toitures correspondantes de l'ancien hôtel Ducos de Lahitte annexé à la Préfecture au cours du 19e siècle, ainsi que les deux travées de l'immeuble coiffé en poivrière qui lui est accolé ; façades et toitures des bâtiments des anciens communs (première cour à gauche après la cour d'honneur) ainsi que de l'aile perpendiculaire sur jardin ; porte 17e siècle de l'ancien hôtel de Ricard, réédifiée dans le jardin ; façade et toiture correspondante du bâtiment Louis XVI situé n°s 7 à 13 rue Saint-Jacques ; à l'intérieur, au fond de la cour d'honneur : grand escalier central et, au rez-de-chaussée : salle des gardes, ancienne salle à manger (salon à miroirs et colonnes) , trois grands salons Louis XVI sur jardin (cad. AC 268, 301, 302) : inscription par arrêté du 1er octobre 1990, modifié par arrêté du 17 octobre 1990

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété du département

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Façade
Façade
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN
Voir la notice image