Ancien grand séminaire

Désignation

Dénomination de l'édifice

Séminaire ; chapelle

Genre du destinataire

De carmélites

Titre courant

Ancien grand séminaire

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Toulouse ; 1 rue du Périgord

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Adresse de l'édifice

Périgord (rue du) 1

Références cadastrales

AB 103, 355

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 17e siècle ; 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1622 ; 1642

Description historique

La chapelle du séminaire a été construite dans la première moitié du 17e siècle pour les Carmélites. La première pierre a été posée en 1622. L'édifice de plan rectangulaire présente un sanctuaire de deux pans coupés. Autrefois, deux arcades mettaient l'église en communication avec le choeur des religieuses, une chapelle dédiée à Saint-Joseph et la sacristie. L'arcade ouverte sur le choeur était munie d'une double grille et d'un rideau, selon la règle du Carmel. Ces deux arcades ont été supprimées. Le choeur des religieuses a été transformé en sacristie, et la chapelle Saint-Joseph a été démolie. Les deux petites portes latérales ont été ouvertes au 19e siècle. A l'extérieur, la façade du pignon sud est décorée d'assises alternées de briques et de pierres. Le centre de cette façade est occupé par une niche surmontée d'un petit fronton arrondi, avec acrotères. La partie supérieure de la façade est couronnée par un fronton triangulaire. Une rose avait été installée entre les deux frontons, puis fermée au 18e siècle lorsque a été peint l'apothéose de Sainte-Thérèse. La voûte en bois est inspirée de la Renaissance. Les murs sont revêtus de boiseries. Les peintures des voûtes ont été réalisées de 1747 à 1751 par Despax. La propriété de la chapelle (anciennement propriété de l'Etat, ministère de la culture) a été transférée à la commune par convention du 31 juillet 2007.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture ; menuiserie

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1909/02/10 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

La chapelle dite chapelle des Carmélites (cad. AB 103, 355) : classement par arrêté du 10 février 1909

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/13