Eglise Saint-Amans

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Amans

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aveyron (12) ; Rodez

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age ; 3e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1758 ; 1773

Description historique

Saint-Amans, considéré comme évangélisateur, aurait été le premier évêque de la ville vers le 5e siècle. Saint-Amans était alors un monastère bénédictin, dépendant de Saint-Victor de Marseille. Le prieuré s'étendait au sud de l'église. Au 12e siècle, les religieux reconstruisirent leur église et élevèrent, à la croisée du transept, une coupole surmontée d'un clocher polygonal. En 1481 ou 1487, le clocher fut surmonté d'une flèche, oeuvre du tailleur de pierre Dalac. Au 18e siècle, l'édifice étant en mauvais état et le clocher trop lourd pour les voûtes, il fut reconstruit. Les plans furent dressés par l'ingénieur Boesnier. La bénédiction de la première pierre eut lieu en 1758. Les matériaux locaux ont été employés pour la construction : grès de Cayssiols pour le gros oeuvre ; grès de Combret pour les parties plus fines ; tuf de Bozouls puis de Salles-la-Source pour la voûte. Le plan reprend sans doute celui de l'église romane. Un narthex placé sous le clocher donne accès à la nef. Transept et choeur avec abside à cinq pans, isolée du déambulatoire par un mur sans ouverture. Ce déambulatoire dessert trois chapelles au chevet, une au sud-est et trois près du transept nord. Les piliers de la nef ont dû être montés sur leur ancien emplacement. Sur la croisée, coupole sur pendentif. La décoration du portail d'entrée, plein cintre, est formée de deux étages de pilastres avec chapiteaux inspirés du corinthien. La travée de l'étage est couronnée d'un fronton triangulaire classique. Le clocher est percé, sur chaque face, d'une baie plein cintre encadrée de pilastres ioniques. A l'intérieur, les éléments intéressants de l'édifice antérieur ont été réutilisés, surtout les chapiteaux sculptés (animaux fantastiques, chute d'Adam et Eve...). La coupole de la croisée conserve une fresque du 18e siècle due au peintre Salinier. Malgré sa reconstruction, l'édifice conserve de nombreux témoignages de l'époque romane.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1943/12/17 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise Saint-Amans : inscription par arrêté du 17 décembre 1943

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM12000461 ; PM12000915 ; PM12000991 ; PM12001217 ; PM12001218 ; PM12001839 ; PM12001840 ; PM12001841 ; PM12001842 ; PM12001843 ; PM12001844 ; PM12001845 ; PM12001846

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection