Maison Mantin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Destination actuelle de l'édifice

Musée

Titre courant

Maison Mantin

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Allier (03) ; Moulins ; 1, 3 place du Colonel-Laussedat

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Adresse de l'édifice

Colonel-Laussedat (place du) 1, 3

Références cadastrales

AR 3

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1896

Auteur de l'édifice

Moreau René (architecte)

Description historique

A la demande de Louis Mantin, René Moreau bâtit une demeure pittoresque à l'emplacement de la maison familiale, détruite, pour abriter ses collections et son mobilier. La maison Mantin fut bâtie sur une partie du terrain occupé par le corps de logis du palais ducal incendié en 1755. Quelques soubassements subsistent encore, notamment un escalier sous la tourelle sud, ainsi que des galeries souterraines. La demeure éclectique évoque à la fois la villa balnéaire et le castel moyennâgeux. La maison se compose d'un rez-de-chaussée, d'un étage noble et d'un étage sous combles. Au nord, un corps carré coiffé en pavillon contient l'escalier, assurant la jonction entre les appartements et la maison du concierge. Ce corps en avancée communique avec le reste du bâtiment par un corridor. Une tourelle demi hors-oeuvre flanque l'angle nord-est ; une tourelle carrée flanque le côté sud-ouest. Au sud, une tour octogonale isolée est reliée au bâtiment principal par une galerie en surplomb. A l'intérieur, boiseries, peintures et vitraux constituent le décor, complétés par le mobilier encore en place. Les deux pièces principales du rez-de-chaussée sont ornées de plafonds à caissons, et de boiseries dans lesquelles sont intégrées les tapisseries. Les salles de réception sont séparées par trois ouvertures plein cintre dont les tympans sont peints de petites scènes. La cheminée du cabinet de travail est ornée de carreaux de Delft. Au premier étage, le dessus des portes de la chambre des quatre saisons est orné de peintures inspirées de scènes galantes, encadrées de moulures roccoco. La chambre suivante est tapissée de cuirs de Cordoue illustrant des scènes exotiques. La salle de bain conserve des vitraux figuratifs traités dans le style Art nouveau.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie, peinture, vitrail, céramique

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1986/10/27 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades et toitures ; les pièces suivantes avec leur décor : au rez-de-chaussée : l'escalier, la salle à manger, le cabinet de travail ; au premier étage : la chambre ornée de cuir de cordoue, la chambre des quatre saisons, la salle de bains ; au deuxième étage : le bureau de la conservation et le belvédère de la tour (cad. AR 3) : inscription par arrêté du 27 octobre 1986

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété du département

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété du conseil général

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/3
vue générale des façades est
vue générale des façades est
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, droits réservés
Voir la notice image