Ancienne abbaye de Pébrac

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De génovéfains

Destination actuelle de l'édifice

Mairie

Titre courant

Ancienne abbaye de Pébrac

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Loire (43) ; Pébrac

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Références cadastrales

AB 169 à 173

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 15e siècle, 1er quart 16e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

11e siècle, 14e siècle, 19e siècle

Description historique

Une des trois principales abbayes de la Haute-Loire (avec Lavoûte-Chilhac et La Chaise-Dieu). Fondation du monastère au 11e siècle. De la fin du 11e siècle, subsistent les caves percées de meurtrières. L'abbaye romane subit les vicissitudes de la guerre de Cent Ans ainsi qu'un relâchement de la règle monastique. C'est à la fin du 15e et au début du 16e siècle qu'elle est relevée : l'église romane est abattue et on reconstruit des voûtes gothiques, la chapelle de Sainte-Anne, le logis abbatial et la tour sud-ouest. Création de la bibliothèque à la fin du 15e siècle. Au début du 16e siècle, construction de trois chapelles, dont celle qui se trouve actuellement au fond du cimetière, et du cloître ogival. Quelques destructions pendant les guerres de religion. Une partie des bâtiments (dont la grande cheminée de la cuisine) est réparée au 17e siècle. Après l'intégration de l'abbaye dans la congrégation des chanoines réguliers de Sainte-Geneviève (en 1649) , l'abbaye est totalement remaniée par les Génovéfains : aile est reconstruite selon une architecture classique de style Louis XIII, cloître démoli, aile ouest reconstruite (décor intérieur de boiseries Louis XV) , remaniement du logis abbatial (baies classiques) et de l'église (porte classique, abside à fond plat, ouverture d'une grande baie au sud). A la Révolution, l'abbaye est vendue comme bien national. En 1830, les bâtiments sont confiés à la congrégation de Saint-Joseph, mais l'abbaye se dégrade de plus en plus. L'aile sud est actuellement occupée par la commune (mairie) et comporte une cave voûtée.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, menuiserie, sculpture, décor stuqué

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2001/03/08 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'abbaye en totalité comprenant l'église abbatiale et les bâtiments conventuels, y compris le portail d'entrée sur la cour ouest et les caves voûtées (cad. AB 169 à 173) : classement par arrêté du 8 mars 2001

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM43003361, PM43003362, PM43003363, PM43003364, PM43003797

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Classement 04 05 1910 (arrêté) et 18 04 1914 (J.O.) (église abbatiale) annulé. Inscriptions 16 03 1978 (façades, toitures, portail et diverses pièces des bâtiments conventuels) et 26 01 1998 (bâtiments conventuels et pièces intérieures) (arrêtés) annulées. La notice PA00092726 (église abbatiale) a été supprimée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune ; propriété privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune : cad. AB 170, 172, 173 ; propriété privée : cad. AB 169, 171

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1992

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/202
aile sud, vue générale
aile sud, vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image