Ancienne abbaye Saint-André-de-Lavaudieu

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De bénédictines

Titre courant

Ancienne abbaye Saint-André-de-Lavaudieu

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Loire (43) ; Lavaudieu

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Références cadastrales

1958 E 198, 201, 203, 210 à 212, 216, 2001 190 à 192, 1765 à 1768

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 16e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Description historique

Prieuré d'obédience bénédictine, fondé en 1067. Le cloître et l'église abbatiale romans subsistent. De l'ancienne abbaye n'est conservé que le réfectoire. Les bâtiments abbatiaux ont dû être construits au 17e et intérieurement aménagés au 18e (cheminées, menuiseries). L'ancien logis de l'Abbesse conserve l'esprit du décor 18e avec salons et chambres aux parquets marquetés, plafonds français et mobilier. Le réfectoire est orné d'une fresque de la fin du 12e siècle, de style byzantinisant avec influence syrienne. Des fresques romanes, recouvertes entre le 16e et le 19e siècle, ornent également l'arc triomphal (Crucifixion ; Dormition de la Vierge ; Saint-André ; petits personnages) , la nef sur les côtés nord (Evangéliste ; Passion ; Flagellation ; Portement de Croix ; Crucifixion ; Mise au tombeau ; Descente de Croix) et sud (Annonciation ; Saint-Christophe ; Saint-Jean ? ; deux personnages non identifiés ; allégorie de la mort ; un personnage agenouillé devant un saint ; Sainte-Madeleine enlevée au ciel ; un Evangéliste) , ainsi que le revers de la façade de l'église (Ange de l'Annonciation ; Vierge de l'Annonciation). L'ensemble du mur nord semble gothique et porte la date 1315 sur un cartouche. Influence italienne dans l'allégorie de la mort. A côté de la mise au tombeau, représentation de la légende de Sainte-Ursule et les onze mille vierges massacrées par les Huns, repeinte au 16e siècle à l'emplacement d'une scène de 1315 abîmée par l'humidité. La propriété de l'abbaye (anciennement propriété de l'Etat, ministère de la culture) a été transférée à la commune par convention signée le 28 juin 2007.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, menuiserie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1862 : classé MH ; 1932/04/19 : classé MH ; 1958/01/10 : classé MH ; 1958/03/03 : inscrit MH ; 1966/12/20 : classé MH ; 2001/04/09 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le cloître : classement par liste de 1862 - Le réfectoire orné de fresques : classement par arrêté du 19 avril 1932 - Les ruines des bâtiments abbatiaux (cad. E 198, 210 à 212, 216) : classement par arrêté du 10 janvier 1958 - Les ruines des bâtiments abbatiaux (cad. E 216p) : inscription par arrêté du 3 mars 1958 - L'ancien logis de l'Abbesse (cad. E 201, 203) : classement par arrêté du 20 décembre 1966 - Les jardins de l'abbaye (cad. 190 à 192, 1765 à 1768) : inscription par arrêté du 9 avril 2001

Nature de l'acte de protection

Arrêté, liste

Précisions sur les éléments protégés

Logis abbatial,bâtiment conventuel,cloître,réfectoire,jardin,site archéologique,décor intérieur

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée ; propriété de la commune

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété privée : ancien logis de l'Abbesse, cloître et ruines des bâtiments abbatiaux, cad. 1765, 1767 ; propriété de la commune : abbaye, cad. C 190 à 192, 1766, 1768

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/124
Ancienne abbaye Saint-André-de-Lavaudieu : cloître, vue générale
Ancienne abbaye Saint-André-de-Lavaudieu : cloître, vue générale
© Ministère de la Culture (France), Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Auvergne-Rhône-Alpes – Tous droits réservés
Voir la notice image