Château de Saint-Quintin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de Saint-Quintin

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Puy-de-Dôme (63) ; Saint-Quintin-sur-Sioule

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Références cadastrales

A 30

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

10e siècle, 12e siècle, 17e siècle

Auteur de l'édifice

Moillon (peintre)

Description historique

Edifié au 13e ou 14e siècle, le château illustre les styles qui se sont succédés jusqu'au 17e siècle. L'édifice se compose d'un corps de logis principal encadré d'un pavillon rectangulaire au nord et d'une tour ronde au sud. Dans cette tour s'imbrique l'aile sud qui fait retour vers l'ouest. Prolongeant le pavillon et décrochée par rapport à celui-ci, l'aile nord dessine une forte avancée vers l'ouest. Dans l'angle de l'aile nord et du corps de logis s'élève la tour de l'escalier que flanque une sorte de redan. Le château a conservé son caractère médiéval, les autres époques étant surtout marquées dans les percements (gothique tardif, Renaissance, époque classique). A l'intérieur, un ensemble de peintures serait l'oeuvre du peintre Moillon et aurait été exécuté vers 1653. Egalement, cheminées gothiques.
Plus ancienne que le château, de la chapelle ne subsiste que la partie orientale, faite de trois vaisseaux accolés que prolonge une abside entre deux absidioles. Il s'agit certainement d'un ancien sanctuaire antérieur au 11e siècle et transformé au 12e. A l'intérieur, restes de sculpture semblant se rattacher à l'art paléochrétien.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, peinture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1973/05/14 : inscrit MH ; 1973/05/14 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures, ainsi que les cheminées gothiques du rez-de-chaussée du corps du bâtiment principal et du deuxième étage de l'aile nord, et la cheminée du 17s du rez-de-chaussée de la tour sud-est ; les restes de la nef de la chapelle (cad. A 30) : inscription par arrêté du 14 mai 1973 ; Choeur de la chapelle avec son abside et ses deux absidioles ; les deux chambres à alcôve avec décors peints, situées respectivement au rez-de-chaussée des pavillons nord-est et sud-est du château (cad. A 30) : classement par arrêté du 14 mai 1973

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/10
Chambre de Porcia, peinture au trumeau de la cheminée : Porcia se donnant la mort en avalant des charbons ardents
Chambre de Porcia, peinture au trumeau de la cheminée : Porcia se donnant la mort en avalant des charbons ardents
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir la notice image