Château des Tours-Portabéraud, dit Folie Mercier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château des Tours-Portabéraud, dit Folie Mercier

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Puy-de-Dôme (63) ; Mozac

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Références cadastrales

1982 AI 116 ; 1998 AR 1 à 4, 16 à 19, 165 à 169

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle ; 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle ; 1er quart 20e siècle

Description historique

Demeure seigneuriale du 17e siècle, transformée et aménagée au 18e siècle par l'architecte Legay ; elle constitue un exemple de ces folies telles qu'ont pu en faire construire les notables riomois. Elle a été entourée à la fin du 18e siècle d'un jardin composé probablement par le célèbre architecte Attiret. Quelques modifications aux 19e et début 20e siècles : vers 1840, toit refait à la Mansart, porte d'entrée de la façade sud du château ; vers 1910, adjonction d'un petit bâtiment contre la façade nord du château ; vers 1930, plafond de la chapelle refait. Le décor de la chapelle est constitué de panneaux de gypserie et de peintures naïves qui témoignent de l'art local. Les constructions du jardin (portail, escalier) sont ornées de ferronneries très typiques de l'art auvergnat du 18e siècle. Dans le parc, présence de statues en terre du cuite du 18e siècle, dont il reste fort peu d'exemples.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Décor stuqué ; peinture ; ferronnerie ; sculpture ; menuiserie

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1998/01/26 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Château, y compris les pièces suivantes avec leur décor : grand hall, bibliothèque, salon, cabinet Louis XVI ; chapelle avec son décor ; communs et dépendances (orangerie, remise) ; pavillon du 17e siècle avec son cabinet orné de stucs et sa serre ; murs de clôture avec leurs portails et grilles (est et ouest) ; jardins avec leur système hydraulique, terrasses, grilles, parterres et cinq statues en terre cuite sur socle (cad. AR 1 à 4, 16 à 19, 165 à 169) : inscription par arrêté du 26 janvier 1998

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 02 02 1982 (façades et toitures du château et des communs, portail, intérieur de la chapelle, escalier d'accès à la terrasse, cinq statues dans le parc) (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1992

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/18