Tour de Grippel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Édifice fortifié

Titre courant

Tour de Grippel

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Puy-de-Dôme (63) ; Marat

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Références cadastrales

G 121

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle

Auteur de l'édifice

Description historique

Cette tour est un exemple intéressant des nombreux ouvrages fortifiés qui témoignent du passé régional. Bertrand de la Tour, seigneur d'Olliergues, donne permission à Pierre de la Tour de fortifier son château en 1429. C'est probablement à la suite de cette autorisation que fut construite ou profondément remaniée la tour dont le couronnement n'est pas antérieur à la fin du 15e siècle. L'ouvrage se présente comme un donjon circulaire, isolé et indépendant, procédant de la tradition romane. La disposition des ouvertures extérieures permet de penser que cette construction possède trois étages au-dessus d'un rez-de-chaussée surélevé. Les ouvertures les plus basses étaient défendues par des grilles. Trois fentes étroites chanfreinées s'ouvrant à des hauteurs différentes devaient probablement éclairer l'escalier accédant aux étages et au couronnement. Le crénelage qui devait primitivement couronner la tour, a été démoli. Une rangée de mâchicoulis, dont les linteaux sont ornés d'une accolade, subsite intacte.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1963/07/30 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Tour de Grippel (cad. G 121) : inscription par arrêté du 30 juillet 1963

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection