Ancienne commanderie du Temple, à Montferrand

Désignation

Dénomination de l'édifice

Commanderie

Titre courant

Ancienne commanderie du Temple, à Montferrand

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Puy-de-Dôme (63) ; Clermont-Ferrand ; 2, 4 rue Parmentier

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Lieu-dit

Faubourg de Montferrand

Adresse de l'édifice

Parmentier (rue) 2, 4

Références cadastrales

LZ 40

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle

Description historique

Ce logis constituait une dépendance de la Commanderie du Temple à Montferrand, résidence du maître de la province d'Aquitaine. Après la condamnation de l'ordre, la commanderie passa aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, conservant son statut de chef d'une province. L'Information des chevaliers continua à se faire dans sa chapelle. Quand la maîtrise fut transférée à Lyon, la commanderie de Montferrand perdit de son importance et en 1786, le Grand Maître décréta la démolition de sa chapelle et la vente des matériaux. Elevées dans l'enceinte du 12e siècle, entra la courtine septentrionale et l'entrée du château, ces dépendances, qui s'étendaient jusqu'aux remparts du 13e siècle, comportent encore des caves construites sur plusieurs niveaux, sous la maison bâtie ultérieurement. L'accès s'effectue à partir de la galerie du cloître du 13e siècle. A l'est, côté jardin, subsistent quatre travées de cloître qui bordent la façade postérieure de la maison bâtie au n°2. Au pied de cette élévation est percée la descente des caves. Les caves du premier niveau se composent de deux galeries juxtaposées, de trois travées chacune, voûtées d'arêtes, portées par des piliers aux angles délardés et tailloirs aux moulures variées. Doubleaux et arcades aveugles des murs latéraux sont en arcs brisés. Le départ des voûtains forme une pyramide renversée appareillée. Le reste de la voûte est en blocage de maçonnerie qui laisse apparaître les traces de coffrage en bois. Les caves du second niveau sont voûtées en berceau continu et destinées au stockage du vin. L'édifice au n°2, autrefois appelé "maison aux licornes", a perdu sa porte dont le tympan sculpté de licornes affrontées soutenant un écu se trouve aujourd'hui au musée des cloîtres de New-York. Sa façade sur rue conserve encore des percements de la fin du 15e siècle.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1988/12/30 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Ancienne commanderie en totalité, y compris sa cour intérieure et ses différents niveaux de caves voûtées (cad. LZ 40) : inscription par arrêté du 30 décembre 1988

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 12 11 1926 (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/11