Ancienne commanderie de Chassaing ou de Chauliac

Désignation

Dénomination de l'édifice

Commanderie

Genre du destinataire

D'hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem

Titre courant

Ancienne commanderie de Chassaing ou de Chauliac

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Puy-de-Dôme (63) ; Le Broc

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Références cadastrales

1969 C 89, 2008 ZH 7

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 13e siècle, 14e siècle, 15e siècle

Description historique

Prieuré dépendant de la Chaise-Dieu. Ce petit édifice se compose d'un logis et d'une chapelle qui a été fortement surélevée à une époque qui pourrait être assez ancienne. La salle basse du rez-de-chaussée construite parallèlement à la chapelle et accolée au flanc nord de cette dernière, devait constituer avec elle le noyau primitif d'un petit prieuré qui prit, par la suite, plus d'importance et vit ses bâtiments s'agrandir aux 14e et 15e siècles. La façade ouest comprend une tourelle rectangulaire, une tourelle arrondie, une partie plate en retrait par rapport aux deux tours. Cette partie comprend l'entrée primitive de la chapelle. Dans l'axe de cette porte se trouve une petite ouverture rectangulaire avec, au-dessus, une rosace quadrilobée. Au-dessus de la chapelle furent construits les appartements, probablement au 14e ou 15e siècle. La chapelle renferme des peintures murales probablement réalisées à la fin du 13ème siècle ou début du 14ème siècle et couvrant apparemment tous les murs. Le choeur possédait des peintures sur trois niveaux. Le registre supérieur est bien conservé et représente des orants agenouillés. Sur la paroi est, on trouve une représentation de saint Jean-Baptiste à qui était dédiée cette chapelle de Chauliac. Le décor de la voûte, en grande partie effacé, laisse cependant deviner le blason de l'ordre de Malte ainsi qu'un Christ au tétramorphe. Sur la façade Est, une fenêtre gothique à arc trilobé, qui éclairait le fond de la chapelle, a été allongée et dotée de trois marches d'escalier pour servir d'entrée à la partie supérieure de la chapelle, lorsque celle-ci fut coupée à mi-hauteur par une dalle de ciment. Sur la façade nord, deux tours rectangulaires formaient deux avant-corps enserrant une partie étroite en retrait. La tour de gauche s'est écroulée. A l'intérieur, présence d'un escalier à vis desservant la salle basse, les deux étages d'appartements et les combles. Sur chaque palier, à côté de la porte desservant les pièces, se trouve, creusée dans le mur, une niche rectangulaire dont la tablette inférieure est percée d'un trou circulaire destiné à recevoir la chandelle qui éclairait l'escalier.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture murale

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2010/01/13 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'ancienne commanderie en totalité (cad. ZH 7) : classement par arrêté du 13 janvier 2010

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Logis,chapelle,décor intérieur

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscriptions 06 11 1969 (façades et toitures) et 07 04 2008 (commanderie en totalité, y compris les décors intérieurs du logis et les peintures murales de la chapelle) (arrêtés) annulées.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/46
façade ouest, vue générale
façade ouest, vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, droits réservés
Voir la notice image