Ancienne forteresse ou ancien château de Largouët

Désignation

Dénomination de l'édifice

Forteresse

Titre courant

Ancienne forteresse ou ancien château de Largouët

Localisation

Localisation

Bretagne ; Morbihan (56) ; Elven

Lieu-dit

Largouët

Références cadastrales

L 1, 4, 6, 9, 11 à 13, 15 à 17, 19, 20, 24 à 28, 33, 48, 56, 57, 454, non cadastré, domaine public, 1998 L 10, 11, 13

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 14e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1491, 1905

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Fouquet Nicolas (habitant célèbre)

Description historique

La construction de la forteresse de Largoët fut entreprise aux 12e et 14e siècles par la famille de Malestroit, puis de Château-Giron. Le château passa aux Rieux en 1463. Pendant la guerre de succession de Bretagne, l'édifice fut incendié (1487). Sa reconstruction commenca dès 1491. Propriété du surintendant Nicolas Fouquet en 1656, celui-ci fit dresser un état des lieux qui s'avéra alarmant, mentionnant de nombreuses parties ruinées. En 1860 Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments Historiques, estima ces ruines dangereuses. En 1905, Jobbé-Duval, architecte rennais, dirigea des travaux de restauration de la tour ronde. Le château se constitue aujourd'hui des ruines des deux corps de logis (nord et sud) et du châtelet, d'une tour ronde nord-ouest à trois étages et d'un donjon de plan octogonal massif irrégulier, haut de 50 mètres, comprenant cinq étages.

Description

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1862 : classé MH ; 1932/08/11 : classé MH ; 2000/02/11 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Tour : classement par liste de 1862 - Ensemble des ruines : classement par arrêté du 11 août 1932 - Les parties non classées, à savoir : la basse-cour (sols et vestiges qui s'y trouvent) ; les douves ; l'étang ; la digue de l'étang ; les ruines de la chapelle ; la maison de garde, dite la porterie, pour ses façades et ses toitures ; le portail à double entrée cochère et piétonne ; le puits ; les quatre piliers placés au carrefour des deux allées principales du bois ; les deux piliers placés à l'entrée du domaine en bordure du chemin rural n° 101, dit des Tours d'Elven ; les murs de clôture du domaine (cad. L 1, 4, 6, 9, 11 à 13, 15 à 17, 19, 20, 24 à 28, 33, 48, 56, 57, 454 ; non cadastré, domaine public communal) : inscription par arrêté du 11 février 2000

Nature de l'acte de protection

Liste, arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Donjon,douves,basse-cour,étang,digue,chapelle,portail,puits,mur de clôture

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Donjon : 18 04 1914 (J.O.).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée ; propriété de la commune

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune : les deux piliers d'entrée du domaine

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/42
Ensemble ouest
Ensemble ouest
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine - Diffusion RMN
Voir la notice image