Château de la Ballue

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de la Ballue

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Bazouges-la-Pérouse

Lieu-dit

La Ballue

Références cadastrales

1997 C 1353, 1355, 1356, 1364, 1365, 1390, 1391, 1781, 1789, 1791, 1793, 1795, 1796, 1798

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 17e siècle, 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1705, 1973

Description historique

La position stratégique qu'occupe le château, sur une colline délimitant les pays de Combourg et de Fougères, lui a valu d'être fortifié très tôt. La terre fut rachetée en 1620 par Gilles Ruellan, qui fit construire le château actuel. Presque entièrement reconstruit en 1705, il est constitué d'un corps de logis central flanqué de deux ailes en retour. Plusieurs pièces ont conservé des boiseries du début et du milieu du 18e siècle. Le château a été réutilisé en verrerie au 19e siècle. Les jardins ont été recréés à partir de 1973 : un jardin à la française par François Hébert-Stevens de 1973 à 1977, et un jardin en diagonale par Paul Maymond en 1975, avec présence de salles de verdures cernées par des murs végétaux (bosquet de charmes, bosquet de fougères, jardin mouvementé, bosquet des senteurs, bosquet mystérieux, théâtre circulaire, temple de Diane, allée de tilleuls, bosquet de musique, allée de lauriers, labyrinthe, etc.). Le jardin en terrasses existait au 18e siècle ; il est disposé ainsi en raison de la pente à 45% du terrain. L'ancienne orangerie a été construite vers le milieu du 19e siècle ; c'est actuellement une salle d'exposition sur l'art des jardins. Des communs nord, subsistent l'ancienne grande écurie et la tour de l'horloge. Des communs est, sont conservés le cellier, les deux remises et le passage central. Au nord du château, une grande rabine en pente de 450 mètres de long était plantée dès l'origine de sapins. A l'ouest, un bois mène à l'étang de la Ballue.

Description

Typologie de plan

Jardin régulier

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1999/06/11 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Logis en totalité, y compris les intérieurs ; jardin à la française et jardin en diagonale avec leurs murs de soutènement ; jardin en terrasses ; façades et toitures des communs ; rabine avec ses bornes et étang (cad. C 1353, 1355, 1356, 1364, 1365, 1390, 1391, 1781, 1789, 1791, 1793, 1795, 1796, 1798) : inscription par arrêté du 11 juin 1999

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Logis,jardin d'agrément,orangerie,communs,étang,allée,salon,salle à manger,mur de soutènement

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 25 07 1977 (façades et toitures du château et de ses deux ailes, salle à manger et salon du rez-de-chaussée avec leurs boiseries) (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société civile immobilière

Conditions d'ouverture au public

Ouvert au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection