POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Eglise Saint-Ronan

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Ronan

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Locronan ; place de l'Eglise

Adresse de l'édifice

Eglise (place de l')

Références cadastrales

I 102

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle

Description historique

L'église actuelle a été édifiée entre 1430 et 1480 grâce aux dons des ducs de Bretagne Jean V, Pierre II et François II, à l'emplacement de la chapelle du prieuré dépendant de l'abbaye Sainte-Croix de Quimperlé, fondé en 1031 par le comte de Cornouaille Alain Caignard. La présence du maître tailleur de pierre Pierre Le Goaraguer en 1485 est attestée : il a participé à la construction de la cathédrale de Quimper entre 1477 et 1479. L'édifice voûté (longueur : 36 m ; largeur : 16 m) , présente une grande unité de style. Le volume général présente un jeu de masses compactes, avec un décalage au milieu dû au relief. Le vaisseau suit la pente du terrain, montant vers le chevet, avec un palier très marqué par un pignon au milieu de la nef, ponctué par un clocheton ajouré à flèche. L'accès à l'église s'effectue par deux porches : le premier, ample, s'applique à la façade occidentale (espace voûté d'ogives ouvert d'une arcade en plein-cintre) ; le second, plus modeste se trouve au droit de la seconde travée au nord (deux arcades en arc brisé festonné). Une tour massive (hauteur : 30, 50 m) , percée de longues ouvertures aux ébrasements très moulurés, s'élève au-dessus de la première travée. La voûte haute de celle-ci fut détruite par la chute de la flèche en 1808. Elle présente actuellement une couverture domicale posée sur la base octogonale de la flèche. De plan rectangulaire, la nef obscure à six travées barlongues, voûtée sur croisées d'ogives à liernes, est marquée en son milieu par un arc diaphragme supportant le pignon de liaison, et par un emmarchement relativement important. Le choeur, à chevet plat, est orné d'un fenestrage flamboyant à six lancettes. La sacristie attenante au nord, porte sur ses clefs de voûte, les armes de G. de la Villeblance, prieur en 1443.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1846 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise (cad. I 102) : classement par liste de 1846

Nature de l'acte de protection

Liste

Référence aux objets conservés

PM29000506 ; PM29000510 ; PM29000511 ; PM29000512 ; PM29000509 ; PM29000515 ; PM29000513 ; PM29000507 ; PM29000514 ; PM29000508 ; PM29001217 ; PM29001269 ; PM29001219 ; PM29001449 ; PM29001293 ; PM29001450 ; PM29001292 ; PM29001218 ; PM29001416 ; PM29001768 ; PM29001784 ; PM29003410 ; PM29004409 ; PM29004406 ; PM29004405 ; PM29004407 ; PM29004410 ; PM29004408 ; PM29003502 ; PM29003503

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

18 04 1914 (J.O.). N° site archéologique : 29 134 1 AH.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/126