Ancienne abbaye de Port-Royal des Champs, domaine national de Port-Royal des Champs, actuellement Musée National des Granges de Port-Royal

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Destination actuelle de l'édifice

Musée

Titre courant

Ancienne abbaye de Port-Royal des Champs, domaine national de Port-Royal des Champs, actuellement Musée National des Granges de Port-Royal

Localisation

Localisation

Île-de-France 78 Magny-les-Hameaux

Adresse de l'édifice

Granges (route des)

Références cadastrales

1947 A 52, 53, 53bis, 54 à 56, 56bis, 57 à 60, 66, 80 à 101 . 2008 A 14 à 17, 37 à 54, 61 à 68, 181

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 15e siècle, 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Racine Jean (personnage célèbre), Pascal Blaise (habitant célèbre)

Description historique

Abbaye fondée en 1204 par Mathilde de Garlande. A la fin des guerres de Religion, travaux de restauration. Au début du 17e siècle, les bâtiments étant devenus insalubres, les religieuses se replient sur le couvent de Port-Royal de Paris en 1625. Les Solitaires laïques ayant choisi de vivre près du monastère pour se consacrer à la prière, au travail intellectuel et manuel ainsi qu'à l'enseignement, s'y installent en 1638. Ils entretiennent les bâtiments, font drainer le fond du vallon et entreprennent de rehausser le sol de l'abbatiale. Au retour des religieuses en 1648, les Solitaires se retirent dans la ferme des Granges, située au-dessus de l'abbaye. En 1651, ils agrandissent les bâtiments pour y installer les Petites Ecoles dont Jean Racine fut l'élève. Devenue l'un des hauts lieux de la réforme catholique puis l'un des symboles de la contestation politique et religieuse face à l'absolutisme royal, la communauté est dispersée en 1709 et les biens attribués à la communauté parisienne. Les bâtiments monastiques et les hôtels particuliers installés sur les terrasses à l'est de l'abbaye, sont entièrement rasés entre juin 1711 et juin 1712. L'abbatiale est détruite l'année suivante. En 1791, le domaine est vendu comme bien national. En 1829, Louis Silvy, maire de Saint-Lambert et propriétaire, fait construire un oratoire à l'emplacement de l'autel de l'ancienne abbatiale, plante des tilleuls à l'emplacement de l'ancien cloître et aménage le canal en croix. Une importante campagne de travaux est réalisée en 1891-1892 sous la direction de l'architecte Mabille, qui fait démolir l'oratoire et construit un nouvel édifice néo-gothique. Domaine acquis par l'Etat par arrêté du 15 décembre 1952.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement, classé MH, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1980/03/18 : inscrit MH ; 2008/10/10 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les bâtiments de la ferme actuelle des Granges de Port-Royal, à l'exclusion des parties classées (cad. A 66) : inscription par arrêté du 18 mars 1980 - L'ensemble des parties bâties et non bâties, en totalité (cad. A 14 à 17, 37 à 54, 61 à 68, 181) : classement par arrêté du 10 octobre 2008

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Grange,bâtiment conventuel,puits,ferme,pressoir,écurie,étable,communs,parc,école

Typologie de la zone de protection

Site classé

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Site classé 18 12 1972 (arrêté) et 24 07 1941 (arrêté).

Observations concernant la protection de l'édifice

Classements 21 10 1947 (restes de l'abbaye de Port-Royal, soit les parcelles A 52, 53, 53bis, 54 à 56, 56bis, 57 à 60, 80 à 101) , 14 12 1948 (certaines parties du domaine de Port-Royal des Champs) , 27 07 1953 (ensemble du domaine des Granges de Port-Royal des-Champs, c'est à dire : le château du domaine des Granges, le Logis des Solitaires, les Petites Ecoles et autres dépendances ainsi que le parc) et 18 03 1980 (parties suivantes de la ferme des Granges de Port-Royal : la grange ; l'ancien bâtiment des Solitaires situé au sud-est de la cour, en totalité ; le puits) (arrêtés) annulés. Inscription 21 10 1947 (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de la culture ; ministère chargé de l'agriculture

Précisions concernant l'affectataire de l'édifice

Affecté à l'ONF : cad. A 181

Conditions d'ouverture au public

Ouvert au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection