Ancienne usine Menier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chocolaterie

Titre courant

Ancienne usine Menier

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Seine-et-Marne (77) ; Noisiel

Références cadastrales

A 728

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Marne (la)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1871, 1882, 1906, 1995

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

MENIER Jean-Antoine-Brutus (chocolatier, maître d'ouvrage)

Description historique

Usine implantée sur la Marne en 1825, fondée par Jean-Antoine-Brutus Menier, fabricant de poudres médicinales impalpables. Dirigée par quatre générations de la famille Menier, elle se spécialise à partir du Second Empire dans le chocolat. Les principales campagnes de construction datent de 1860 à 1867, de 1872 à 1874 (par Jules Saulnier, architecte) , de 1880 à 1890 (par Jules-Louis Logre, ingénieur, accompagné de son fils, Louis) et de 1906 à 1908 (par Stephen Sauvestre, architecte, et Louis Logre). Les principaux édifices sont : le moulin hydropneumatique de Saulnier (1871) ; le bâtiment des refroidisseurs de Jules Logre (1882) , longtemps attribué à Gustave Eiffel comme pavillon récupéré à l'Exposition de 1878 ; la nouvelle chocolaterie, dite "cathédrale" de Stephen Sauvestre (1905) ; la passerelle en béton fretté, étudiée par l'ingénieur Armand Considère (1906). L'ensemble du site industriel, où l'activité chocolatière a cessé en 1990, a été réhabilité par les architectes Bernard Reichen et Philippe Robert en 1996 pour servir de siège social à Nestlé France. La construction de la cité ouvrière de Noisiel s'échelonne de 1874 et 1902 et voit la construction d'équipements tels que réfectoires, écoles, une mairie et une ferme (voir aussi notices PA00087170 à PA00087174).

Description

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1986/04/07 : inscrit MH ; 1992/02/07 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Ancien pavillon pour le refroidissement du chocolat sur la rive gauche de la Marne ; pont en béton fretté reliant l'usine au bâtiment dit la Cathédrale ; bâtiment dit la Cathédrale sur l'île de la Marne (cad. A 728) : inscription par arrêté du 7 avril 1986 - Moulin hydropneumatique construit par l'architecte Jules Saulnier sur la Marne (cad. A 728) : classement par arrêté du 7 février 1992

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Moulin,cité ouvrière,usine,pont,édifice industriel,pavillon

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection