Villa Seurat (maison Jean Lurçat)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Lotissement concerté

Titre courant

Villa Seurat (maison Jean Lurçat)

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Paris (75) ; Paris 14e Arrondissement ; 1, 3, 4, 5, 7bis, 8, 9, 11 villa Seurat ; 101 rue de la Tombe-Issoire

Adresse de l'édifice

Seurat (villa) 1, 3, 4, 5, 7bis, 8, 9, 11 ; Tombe-Issoire (rue de la) 101

Références cadastrales

BM 121

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1924

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Lurcat Jean, peintre (maître d'ouvrage), Orloff Chana, sculpteur (maître d'ouvrage), Bertrand Pierre, peintre (maître d'ouvrage), Georg Edouard, peintre (maître d'ouvrage), Gromaire Marcel, peintre (maître d'ouvrage), Huggler Arnold, sculpteur (maître d'ouvrage), Townshend Frank, écrivain (maître d'ouvrage), Miller Henry, écrivain

Description historique

Sur une voie créée en 1926, lotie par Schreibmann et baptisée Villa Seurat, un ensemble de villas d'artistes et d'hôtels particuliers est construit de 1924 à 1926. L'architecte André Lurçat est l'auteur de huit maisons : au n° 1 pour l'écrivain Frank Townshend, au n° 3 pour les peintres Edouard Georg et Marcel Gromaire, au n° 3 pour le peintre Jean Lurçat (frère de l'architecte) , au n° 5 pour le peintre Pierre Bertrand, au n° 8 pour Mademoiselle Quillé, au n° 9 pour Madame veuve Bertrand, au n° 9 pour le sculpteur Arnold Huggler et, enfin, l'hôtel particulier au 101 rue de la Tombe-Issoire. Dans le même lotissement, au n° 7 bis, les architectes Auguste et Gustave Perret signent en 1926 la maison-atelier du sculpteur russe Chana Orloff. L'auteur américain Henry Miller a séjourné à la maison au n° 18 à partir de 1934.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH, classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1975/01/15 : inscrit MH ; 2015/11/06 : inscrit MH ; 2018/12/10 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Maison Townshend, maison Goerg et Gromaire, maison de Jean Lurçat, maison de P. Bertrand, maison de Chana Orloff, maison de Mademoiselle Quille, maison de Madame Bertrand, maison Huggler : façades et toitures : inscription par arrêté du 15 janvier 1975. Considérant que la maison située 4 Villa Seurat construite en 1924 par André Lurçat pour son frère Jean Lurçat avec ses aménagements intérieurs et son mobilier conçu spécialement, présente du point de vue de l'histoire et de l'art, un intérêt et des qualités suffisantes pour en rendre désirable la préservation en raison d'une part de sa place dans l'histoire de l'architecture contemporaine, d'autre part de l'intérêt porté par André Lurçat à l'aménagement intérieur de l'habitat, et enfin de la préservation du décor originel de la maison, est inscrite au titre des MH en totalité la maison de Jean Lurçat y compris le sol de sa parcelle et ses objets immeubles (parcelle n° 121 d'une contenance de 01 a 17 ca figurant au cadastre section BM telle que délimitée par un liséré rouge sur le plan annexé et appartenant à l'Académie des Beaux-Arts ; La maison de Jean Lurçat, en totalité, avec le sol sur laquelle elle est implantée et le mur de clôture du jardin, conformément au plan annexé à l'arrêté (cadastre section BM parcelle 121) : classement par arrêté du 10 décembre 2018

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Site inscrit

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Site inscrit 06 08 1975 (arrêté) ; inscription du 06/11/2015 (arrêté) annulée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Académie des Beaux-Arts

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection