Ancienne abbaye Saint-Martin-des-Champs, actuellement Conservatoire National des Arts et Métiers et Musée National des Techniques

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Destination actuelle de l'édifice

Conservatoire ; musée

Titre courant

Ancienne abbaye Saint-Martin-des-Champs, actuellement Conservatoire National des Arts et Métiers et Musée National des Techniques

Localisation

Localisation

Île-de-France 75 Paris 3e Arrondissement

Adresse de l'édifice

Saint-Martin (rue) 270, 278, 292 ; Vertbois (rue du) 31 à 55 ; Vaucanson (rue) ; Réaumur (rue)

Références cadastrales

03 : 01 AC 2

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle, 12e siècle, 13e siècle, 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1702, 1742, 1848, 1851, 1885, 1902

Description historique

Le riche prieuré royal de Saint-Martin-des-Champs, fondé en 1060, troisième fille de Cluny, s'installe sur l'emplacement présumé d'un miracle de saint Martin. De la première église, élevée à la fin du 11e siècle, ne subsiste que la base du clocher (le sommet a été rasé en 1808) , tandis que l'abside trilobée de la seconde nous est parvenue, ainsi que le grand réfectoire de l'abbaye (13e siècle) , et des bâtiments conventuels plus récents, le cloître reconstruit à partir de 1702 et le long bâtiment brique et pierre en U donnant primitivement sur le jardin, aujourd'hui sur la cour Vaucanson (achevé en 1742). Décrétée bien national en 1790, l'abbaye abrite en 1794 le nouveau Conservatoire des Arts et Métiers créé par l'abbé Grégoire. Après des projets de Delannoy (1798-1800) , presque sans suite, Léon Vaudoyer est nommé en 1838 architecte de l'ensemble. A cette date, une aile du cloître a déjà été déplacée pour loger un amphithéâtre (aujourd'hui disparu) ; Vaudoyer crée un second amphithéâtre symétrique, réorganise la cour d'honneur (de 1848 à 1868) et l'entrée sur la rue Saint-Martin (1851). Après sa mort en 1872, Ancelet donne la nouvelle façade de l'église (1885) et clôt la cour Vaucanson par l'aile sur la rue du même nom. Le 20e siècle abâtardit l'ensemble, résultat de la transformation d'une abbaye en établissement pédagogique, par la construction de bâtiments venant obstruer la cour Vaucanson (1902) puis le cloître, et de laboratoires sinistres rue du Vertbois.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1993/03/15 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Bâtiments antérieurs au 20e siècle, ainsi que tous les sols des cours (cad. 03 : 01 AC 2) : classement par arrêté du 15 mars 1993

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Cour,église,réfectoire,escalier,enceinte,école technique,bâtiment conventuel,cloître,fontaine,amphithéâtre universitaire,musée,galerie

Typologie de la zone de protection

Site inscrit

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Site inscrit 06 08 1975 (arrêté).

Observations concernant la protection de l'édifice

Classements 1862 (liste) et 04 05 1984 (arrêté) annulés. Inscriptions 04 05 1984 et 15 10 1991 (arrêté) annulées.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de l'éducation nationale

Conditions d'ouverture au public

Ouvert au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/201
Cariatides du pavillon d'entrée
Cariatides du pavillon d'entrée
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image