Galerie Vivienne, anciennement appelée galerie Marchoux

Désignation

Dénomination de l'édifice

Passage couvert

Titre courant

Galerie Vivienne, anciennement appelée galerie Marchoux

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Paris (75) ; Paris 2e Arrondissement ; 4 rue des Petits-Champs ; 6 rue Vivienne ; 5, 7 rue de la Banque

Adresse de l'édifice

Petits-Champs (rue des) 4 ; Vivienne (rue) 6 ; Banque (rue de la) 5, 7

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1823

Description historique

La création de la galerie Vivienne est due à M. Marchoux, notaire, qui habitait un hôtel situé au numéro 6 de la rue Vivienne. Il racheta cet hôtel, ainsi qu'une maison au numéro 4 de la rue des Petits-Champs, et une maison située passage des Petits-Pères. Sur cet emplacement privilégié, il fit construire un passage couvert, portant son nom, sur les plans de l'architecte F.-J. Delannoy. La galerie fut rebaptisée galerie Vivienne en 1825. Le passage était très fréquenté en raison de sa situation exceptionnelle : c'était un endroit calme, permettant de couper la rue Vivienne et la rue des Petits-Champs, toujours encombrées, mais surtout, il était à proximité du Palais Royal. La compagnie de spéculateurs Adam et Cie, voyant le vif succès de la galerie, décida de construire la galerie Colbert qui fut toujours considérée comme la grande rivale de sa voisine (notice Mérimée PA00086023). Mais, la galerie Vivienne se démarquait par la grande diversité des espaces, l'éclat des boutiques et l'animation du commerce. Construite sur un terrain étroit et irrégulier, l'architecte avait dû conserver la plupart des constructions déjà existantes pour une question d'économies. Désaffectée sous le Second Empire, elle connut peu de succès par la suite et fut menacée plusieurs fois de destruction. Divers travaux ont été entrepris à la fin du 20e siècle, sous la direction de l'architecte Marc Saltet.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1974/07/07 : inscrit MH ; 2012/11/26 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La galerie elle-même avec son décor, y compris l'escalier avec sa rampe en fer forgé du n° 13 ; les façades des immeubles sis 4, rue des Petits-Champs, 6, rue Vivienne et 5, 7, rue de la Banque : inscription par arrêté du 7 juillet 1974, modifié par arrêté du 26 novembre 2012

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Boutique,galerie,escalier,élévation,rampe d'appui,décor intérieur

Typologie de la zone de protection

Site inscrit ; abords d'un monument historique

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Site inscrit 06 08 1975 (arrêté).

Observations concernant la protection de l'édifice

Rayé de l'inventaire supplémentaire par arrêté du ministre de l'Instruction publique en 1926. L'article 1er de l'arrêté du 7 juillet 1974 portant inscription au titre des monuments historiques des passages et galeries situés dans le 2e arrondissement est modifié comme suit : les mots "48, rue Vivienne" sont remplacés par les mots "38, rue Vivienne" ; les mots "2, rue des Petits-Champs" sont remplacés par les mots "4, rue des Petits-Champs" ; les mots "4, rue de la Banque" sont remplacés par les mots "5-7, rue de la Banque" par arrêté du 26 novembre 2012.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/7
Vue de la couverture d'une allée
Vue de la couverture d'une allée
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image