Eglise

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Sauvelade

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Références cadastrales

B 368

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle

Description historique

Un acte officiel précise la création d'une abbaye en 1128 sur le territoire du Silva Lata par Gaston IV dit le Croisé. Les Bénédictins auraient dirigé la nouvelle abbaye et à la fin du 13e siècle, l'abbaye de Gimont envoya une colonie de moines à Sauvelade qui devint sa première "fille". Sauvelade souffrit des guerres de Religion. En 1569, les troupes de Montgomery pillèrent puis rasèrent le monastère. Seuls les murs de l'église, les voûtes de la coupole de l'un des croisillons et les deux absidioles subsistèrent. La mainlevée des biens de l'abbaye fut prononcée en 1601 et les Cisterciens y revinrent en 1630 sous la direction de Jean de Noguies, religieux de l'abbaye de Pontaut. Après quelques réparations d'urgence sur l'église, les nouveaux bâtiments de l'abbaye furent construits (ou reconstruits) à l'ouest de la nef. Vendus en 1793, les bâtiments de l'abbaye devinrent propriété privée tandis que l'église est devenue, au 19e siècle, une cure du doyenné de Lagor puis église paroissiale. L'originalité de l'église réside dans son plan, unique en Béarn, en croix grecque, comportant une abside flanquée de deux absidioles s'ouvrant sur le transept, avec une nef aussi courte que celui-ci. La nef est voûtée en berceau ainsi que les croisillons. La retombée des voûtes se fait sur une corniche qui sert d'imposte aux pilastres à double rouleaux vers la coupole, à simple ressault vers les quatre bras de la croix. L'abside et les absidioles sont couvertes en cul de four. La croisée du transept présente une coupole sur pendentifs, non soulignée par une moulure, ec qui est encore une rareté de la région. La porte a été repercée à la fin du 19e siècle sur la face ouest du transept. Le clocher circulaire, élevé sur la croisée du transept, a été rehaussé de deux mètres à la fin du 19e siècle et sa couverture en dôme remplacée par une flèche percée de quatre lucarnes. Le toit de la nef a égalementé été rehaussé pour être au niveau des bâtiments occidentaux de l'abbaye.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1973/06/05 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise (cad. B 368) : inscription par arrêté du 5 juin 1973

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM64002578, PM64002579, PM64002577, PM64002580

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés OMH.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection