Tour de Grède

Désignation

Dénomination de l'édifice

Édifice fortifié

Titre courant

Tour de Grède

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Oloron-Sainte-Marie

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age, 13e siècle, 16e siècle

Description historique

Les fenêtres ogivales permettent de penser que la tour remonte au 13e siècle. De chaque côté de la fenêtre du deuxième étage se trouvent des meurtrières jumelles en forme de croix oblongue. Selon une tradition ancienne, cette tour aurait été construite à l'époque et en mémoire des croisades, mais son architecture en reporte la date deux siècles plus tard. Les deux étages inférieurs ont pu servir d'habitation mais l'étage sous comble devait être un poste d'observation, d'après les ouvertures carrées qui l'éclairent et ne permettent de voir que dans le lointain. Du côté ouest, la tour paraît avoir été fixée à un bâtiment inférieur d'après le larmier. Du côté nord et du côté de la rue, des restes de larmiers ont vraisemblablement protégé des auvents adossés contre la tour. Le crénelage est encore visible côté sud.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1943/12/07 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Tour de Grède : classement par arrêté du 7 décembre 1943

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Tour

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Site archéologique : 64 422 10 AH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection