Eglise Sainte-Marie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Sainte-Marie

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Oloron-Sainte-Marie

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle

Description historique

Ancienne cathédrale, Sainte-Marie fut le siège de l'évêché jusqu'à la Révolution. Portail et porche romans. L'église se compose d'une grande nef médiane, de deux collatéraux, de deux rangées de chapelles latérales, d'un sanctuaire et d'une couronne de cinq chapelles rayonnantes. Nefs des 12e et 13e siècles. Le déambulatoire et la couronne des chapelles du chevet appartiennent au début du 14e siècle. Les chapelles latérales datent du 15e siècle. L'examen de l'édifice permet de supposer que le plan primitif présentait la forme d'une croix grecque et que derrière l'arc triomphal venait reposer directement une abside circulaire sur les fondements de laquelle auraient été élevés, au 14e siècle, les piliers du sanctuaire. L'édifice est couvert de voûtes en maçonnerie divisées par des arcs doubleaux et des arêtiers. Le portail d'entrée est un reste de la construction primitive et doit appartenir au 11e siècle. Le portail est à large évasement et sa profonde voussure à plein cintre repose sur des piédroits à redents ornés de colonnes détachées. La porte est géminée. Le tympan est supporté par deux arcs en plein cintre reposant sur une colonne au devant de laquelle sont attachés deux figures de prisonniers enchaînés formant caryatides. La voussure est ornée de perles, feuillages et figures (mois de l'année, 24 vieillards de l'Apocalypse). Sur le tympan, descente de croix en bas-relief. De chaque côté du portail, en dehors du tympan, deux soldats en ronde-bosse regardent la scène. A l'église est attenante une sacristie voûtée avec amorce d'une galerie du 14e siècle, restes de constructions plus importantes reliant l'église à l'évêché.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1939/03/07 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise Sainte-Marie, y compris la sacristie et une amorce de galerie du 14e siècle qui reliait l'église à l'évêché : classement par arrêté du 7 mars 1939

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Sacristie,galerie,portail

Référence aux objets conservés

PM64000351, PM64000364, PM64000915, PM64002194, PM64002200, PM64002189, PM64002174, PM64002153, PM64002155, PM64002139, PM64002152, PM64002193, PM64002202, PM64002141, PM64002161, PM64002162, PM64002163, PM64002164, PM64002151, PM64002197, PM64002159, PM64002148, PM64002160, PM64002196, PM64002142, PM64002143, PM64002140, PM64002146, PM64002147, PM64002188, PM64002149, PM64002150, PM64002184, PM64002180, PM64002168, PM64002183, PM64002178, PM64002166, PM64002172, PM64002181, PM64002182, PM64002176, PM64002173

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés OMH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Conditions d'ouverture au public

Utilisation cultuelle

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/46
Ensemble sud-est sur une place
Ensemble sud-est sur une place
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN
Voir la notice image