Chapelle Impériale

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Titre courant

Chapelle Impériale

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Biarritz ; avenue de la Marne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Adresse de l'édifice

Marne (avenue de la)

Références cadastrales

A 200

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1864, 1866

Description historique

La construction de la chapelle du domaine impérial de Biarritz a été décidée en 1863 pour commémorer les victoires des armées françaises au Mexique. Elle fut confiée à Emile Boeswillwald. Le décor intérieur fut réalisé par Alexandre Denuelle. La peinture du cul de four fut réalisée par Steinheil, qui fournit également les cartons des vitraux exécutés par Coffetier. L'orfèvrerie est due à Chertier, orfèvre à Paris ; les cloches à Dutot et Gérome, fondeurs à Vincennes. La chapelle fut vendue en 1881 par l'impératrice à la Banque parisienne. L'édifice se compose d'une nef unique précédée d'un porche, et d'une abside semi-circulaire communiquant à l'est avec la sacristie. L'ensemble est en briques peintes à l'origine et vernies. La pierre a été réservée aux éléments forts de l'architecture. Dans les cintres des arcs, elle alterne avec la brique. A l'extérieur, une bande de céramique provenant de la manufacture de Sèvres orne à mi-hauteur les murs de la nef ainsi que la partie haute de l'abside dont les corbeaux étaient primitivement peints. L'ornementation intérieure est d'inspiration byzantine et mauresque. La partie inférieure des murs est revêtue d'azulejos fabriqués à Sèvres. La charpente et le plafond sont peints en rouge, blanc, bleu et or. Dans l'abside, sur fond d'or étoilé, se détache Notre-Dame de Guadalupe sur un croissant de lune porté par un ange, dans une mandorle de guirlande de fleurs. Les vitraux sont des compositions géométriques à partir de motifs végétaux.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, vitrail, céramique, sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1981/06/19 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Chapelle Impériale (cad. A 200) : classement par arrêté du 19 juin 1981

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Décor intérieur,décor extérieur

Référence aux objets conservés

PM64001242, PM64001252, PM64001257, PM64001261, PM64001265, PM64001259, PM64001246, PM64001245, PM64001237

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/40
chevet, vue générale
chevet, vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image