Moulin de Lustrac

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à farine ; minoterie

Titre courant

Moulin de Lustrac

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Trentels

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Références cadastrales

C 408

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Lot (le)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 13e siècle 14e siècle

Auteur de l'édifice

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Meynot Joseph (commanditaire)

Description historique

Le moulin de Lustrac est indissociable du château édifié vers 1296 par Foulques de Lustrac, seigneur du lieu. L'actuel bâtiment, construit sur la rive droite du Lot à la fin du 13e et au début du 14e siècle, profita d'une forte chute d'existence plus ancienne. Il est arrimé au bout d'une large levée en déversoir, en ligne brisée, coupant la rivière sur une diagonale de plus de 100 m. Le moulin servit à la mouture des grains, soutenu par la navigabilité du Lot, jusqu'à sa conversion en 1930 en centrale hydroélectrique, l'énergie étant fournie par deux turbines hydrauliques. En 1891, Joseph Meynot, maire d'Agen, acquiert le château et le moulin ; il développe l'activité de la minoterie et transforme le château en scierie. Les travaux d'amélioration de la navigation sur le cours du Lot, et l'aménagement d'un long couloir maçonné, avec un passelit, ont eu peu de conséquences sur l'architecture. Transformé en habitation, et surélevé, il est appareillé en pierre de taille, pourvu de baies étroites, son plan est rectangulaire.

Description

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1988/02/01 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures ; bief avec écluse et barrage jusqu'à l'axe central de la rivière (cad. C 408) : inscription par arrêté du 1er février 1988

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection