Ancien Doyenné

Désignation

Dénomination de l'édifice

Presbytère

Genre du destinataire

De doyen

Titre courant

Ancien Doyenné

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Gironde (33) ; Saint-Emilion

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Références cadastrales

C 758, 745, 746, 759

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 15e siècle, 18e siècle

Description historique

Vers l'an 733, l'ermite Emilian, venu de Bretagne, rassembla autour de lui un nombre de disciples qui vécurent sous la règle de Saint-Augustin et creusèrent une église monolithe. A la fin du 9e siècle, les Normands ravagèrent ce premier monastère. En 1080, il est aux mains d'un laïc, Olivier, vicomte de Castillon. L'archevêque de Bordeaux engagea ce dernier à abandonner ses droits sur l'église et établit en ce lieu des chanoines qui devaient vivre cloîtrés. En 1110, les moines sont mis sous la règle de Saint-Benoît. L'église monolithe fut abandonnée et une première chapelle construite sur le haut du plateau. Au 12e siècle, les moines édifièrent une église et des cloîtres, ainsi que des bâtiments conventuels comprenant magasins, celliers, salles d'hôtes, réfectoire, dortoir, cellules, le tout formant le doyenné. De cet important ensemble, seules les ailes sud et ouest sont les plus visibles, l'aile Est étant englobée dans des constructions récentes. Au 15e siècle, le bâtiment fut remonté et percé en façade de fenêtres à meneaux et à frontons triangulaires. Le bâtiment qui servait autrefois au logis de l'abbé, a été entièrement reconstruit au 18e siècle. A l'intérieur, escalier en pierre dont la rampe en fer forgé date de 1744. Une porte à arc trilobé faisait communiquer le cloître et le réfectoire. Le mur Est contigü à la salle capitulaire présente des baies et portes romanes ouvrant sur cette salle. A son extrémité nord, une porte à fronton triangulaire encadrant un arc trilobé donnait accès à la collégiale. Le mur ouest séparait le cloître du logis de l'abbé.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie, sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1964/09/17 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'ancien réfectoire des Moines (façades et toitures) ; l'ancienne salle capitulaire et l'ancienne sacristie attenante (façades et toitures) ; l'ancien logis de l'abbé (façades, toitures et escalier avec sa rampe en fer forgé) (cad. C 758, 745, 746, 759) : classement par arrêté du 17 septembre 1964

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Salle capitulaire,logis abbatial,réfectoire,sacristie,escalier,élévation,rampe d'appui,toiture

Typologie de la zone de protection

Secteur sauvegardé

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association ; propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection