Porte de Bourgogne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Porte de ville

Titre courant

Porte de Bourgogne

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Gironde (33) ; Bordeaux ; place Bir-Hakeim ; cours Victor-Hugo

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Adresse de l'édifice

Bir-Hakeim (place) ; Victor-Hugo (cours)

Références cadastrales

Non cadastré

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1755

Auteur de l'édifice

Tourny (maître de l'oeuvre)

Description historique

Edifiée par Tourny, la porte de Bourgogne en a remplacée une du Moyen Age, Le "Portau" des Salinières qui s'ouvrait dans l'enceinte du 14e siècle, à l'extrémité des fossés et faisait communiquer le quartier commerçant de la Rousselle avec la rivière et le port des Salinières. Au 18e siècle, lorsque les fossés furent comblés et devinrent l'une des voies principales de la ville, Tourny remplaça le portau par une porte monumentale ouverte au centre de la façade qu'il créait sur la rivière et qui ne fut jamais achevée. La construction de la porte fut commencée en 1751. En 1752-1753, de nombreux immeubles furent démolis pour permettre la création des deux places, intérieure et extérieure, qui devaient accompagner la porte. Les travaux furent achevés au milieu de 1755. Le décor sculpté du monument consistait en une sphère aîlée portant les trois fleurs de lis de France et la couronne royale, maintenue par un triton et une néréïde soufflant dans leurs conques et deux trophées. Le départ de Tourny laissa cette partie inachevée. En 1804, le conseil municipal décida de transformer la porte en arc triomphal à la gloire de Napoléon. Le projet consistait en un aigle emportant dans les airs un buste colossal de l'empereur posé sur l'entablement, en lions surmontant les guichets et en deux bas-reliefs décorant l'attique. Le projet fut adopté par la ville, mais le sculpteur Pierre Chinard utilisa sa maquette pour un arc de triomphe érigé à Lyon. La porte fut restaurée en 1858 par l'architecte Charles Burguet.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1921/06/02 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Porte de Bourgogne, située à l'entrée du cours Victor-Hugo, face au pont de pierre (non cadastré) : classement par arrêté du 2 juin 1921

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Secteur sauvegardé

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/2
Place Bir-Hakeim : accès à un tunnel aux abords de la Porte de Bourgogne
Place Bir-Hakeim : accès à un tunnel aux abords de la Porte de Bourgogne
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir la notice image