Fort du Hâ

Désignation

Dénomination de l'édifice

Fort

Destination actuelle de l'édifice

Édifice judiciaire pénitentiaire ou de police

Titre courant

Fort du Hâ

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Gironde (33) ; Bordeaux ; cours d'Albret

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Adresse de l'édifice

Albret (cours d')

Références cadastrales

N 392, 394

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 15e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1454

Description historique

La domination anglaise à Bordeaux dura environ trois siècles. En 1451, les Bordelais tentèrent de résister à Charles VII mais durent capituler. Le roi de France fit construire aux deux extrémités de la ville, deux châteaux forts appelés, l'un le château Tropeyte (Trompette), l'autre le château du Far (du Hâ). Ce dernier subsista dans son intégralité jusqu'en 1602, époque à laquelle Henri IV fit démolir une partie des fortifications. En 1680, Vauban proposa de remplacer les toitures par des terrasses. Dans les plans d'aménagement de Bordeaux, Tourny s'attaqua au château. Son projet consistant à raser les remparts sud pour construire des maisons, conçu dès 1747, fut exécuté en 1754. A la Révolution, le fort servit de prison. Au 19e siècle ce qui restait fut démoli en dehors des deux tours, ronde et en fer à cheval, pour édifier le palais de justice. Les tours, entourées de bâtiments modernes, furent affectées aux services pénitenciers. Le plan du fort avait la forme d'un quadrilatère. Les plans modernes indiquent trois tours : une carrée près de l'angle est, une ronde à l'angle nord et une en fer à cheval à l'angle ouest. Il devait y avoir également une tour près de l'angle sud, une tour ronde au milieu de la façade sud-est et une autre grosse tour ronde à l'angle oriental, près de la tour carrée. Les tours et les courtines étaient séparées des fossés par de larges braies entourées elles-mêmes d'un rempart. L'entrée se faisait par deux portes, l'une vers la ville, l'autre vers la campagne. Cette dernière était précédée d'une barbacane. Lorsque les canons devinrent plus puissants que ceux du 15e siècle, la courtine sud fut modifiée. Remparts des braies et deux tours furent démolis pour être remplacés par un mur épais. La tour près de l'angle sud fut également démolie pour faire place au rempart qui rejoignait la tour carrée des remparts de la ville.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1965/04/12 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les deux tours (ronde et en fer à cheval) (cad. N 392, 394) : inscription par arrêté du 12 avril 1965

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Tour

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat ; propriété du département

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété des Domaines (biens non affectés) pour la partie appartenant à l'Etat

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/10
Tour et enceinte de l'ancien château
Tour et enceinte de l'ancien château
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir la notice image