Eglise Saint-Germain d'Auxerre

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Germain d'Auxerre

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24) ; Sorges

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Références cadastrales

A 1191

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 16e siècle

Description historique

Eglise d'origine romane (nef du 12e siècle) , avec clocher sur l'avant-choeur à coupole et choeur rectangulaire. En 1391, l'église est mise à sac par les bandes d'Archambaud VI, comte de Périgord. Elle souffrit également des guerres de Religion durant lesquelles elle fut pillée et probablement brûlée, ce qui expliquerait la disparition des voûtes. Sa restauration fut entreprise en 1641. Le mur nord de la nef a été ouvert, au 16e siècle, de deux grands arcs en tiers point pour donner accès au collatéral. Le mur sud est revêtu de cinq arcs reliant des pilastres. Les deux grandes baies ont été percées au 17e siècle. L'avant-choeur repose sur quatre arcs brisés à rouleau. Le choeur, postérieur à l'avant-choeur, a succédé à une abside semi-circulaire. La façade occidentale juxtapose, sous un même pignon, la partie romane et la partie Renaissance. Celle-ci conserve un portail plein cintre au-dessous d'une archivolte moulurée en tiers-point, le tout sous un arc de décharge naissant au-dessus d'impostes chanfreinées. La partie gothique est ornée d'un portail du 16e siècle en anse de panier, avec des écoinçons ornés d'anges sonnant de la trompette. Le linteau est sculpté de deux médaillons représentant la Jeunesse et la Mort. L'élévation sud de l'avant-choeur et les élévations sud et est du choeur révèlent de nombreuses retouches d'époques diverses. Sous le choeur de l'église romane existe une chambre funéraire. Le clocher roman repose sur l'avant-choeur. Il a été renforcé, peut-être au 16e siècle, jusqu'à la base des fenêtres. Dans le mur sud du clocher est pratiqué un escalier donnant accès à la chambre des cloches qui a servi de salle de défense. Une autre chambre de défense a dû exister sur la voûte du choeur.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1967/06/08 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise (cad. A 1191) : inscription par arrêté du 8 juin 1967

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection