Château de Lardimalie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de Lardimalie

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24) ; Saint-Pierre-de-Chignac

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Références cadastrales

A 95

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle

Description historique

Le château actuel a succédé à une ancienne forteresse, repaire noble maintes fois attaqué pendant la guerre de Cent ans. Il comptait un corps de logis flanqué d'un donjon carré. Au 19e siècle, le propriétaire restaure et reconstruit l'édifice précédent, fait raser l'aile sud-est et le donjon, remplace la toiture et, avec les matériaux de démolition, fait édifier les terrasses actuelles. Actuellement, le château se compose d'un pavillon central en avant-corps cantonné de deux ailes qui ont, à leur extrémité, chacune un pavillon en légère saillie. Sur le côté nord-est, une tourelle relie le pavillon central au pavillon nord. Une véranda comble le vide entre les deux ailes. L'épaisseur des murs et le gauchissement de l'aile sud-est sont le seul souvenir du château précédent. A l'intérieur, décoration néo-classique. Le hall d'entrée conserve la porte du jubé de l'abbaye de Vauclaire. Le grand salon qui lui fait suite est décoré dans le style Louis XII avec des boiseries de chêne. Le petit salon a reçu une décoration peinte en bleu et or de style Louis XV, avec un plafond peint sur le thème des fables de La Fontaine. Les murs du cabinet de travail sont tendus de cuir de Cordoue, avec un plafond peint figurant la Marine et l'Industrie. Dans la salle à manger, des toiles peintes représentent les travaux des champs. Au premier étage, trois chambres ont leurs plafonds peints. Au troisième étage, une salle dite salle d'armes possède deux grandes coupoles peintes et les murs ornés de fleurs réalisées au pochoir.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Décor stuqué, menuiserie, peinture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1984/11/09 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades et les toitures ; les pièces suivantes avec leur décor : rez-de-chaussée, vestibule avec l'escalier et la cage, grand et petit salon, salle à manger, bureau, bibliothèque ; premier étage : chambre de Berthe Secrestat dite chambre rose, chambre de Pierre Secrestat dite chambre aux muguets, chambre bleue ; deuxième étage : chambre dite Chinoise (cad. A 95) : inscription par arrêté du 9 novembre 1984

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Bureau,bibliothèque,vestibule,escalier,salon,salle à manger,élévation,toiture,décor intérieur

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés OMH.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection