Eglise Saint-Martial et abords

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Martial et abords

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24) ; Paunat

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Références cadastrales

B 459, 461 à 464, 720, 11, 12, 15, 16, 465, 466, 467, 485, 486

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 14e siècle, 16e siècle

Description historique

L'église est le vestige d'une importante abbaye bénédictine. Dès le 6e siècle, un Saint-Cybard y fit construire une église qu'il confia aux religieux de Saint-Martial de Limoges. Autour de ce monastère, une cité se créa. Les invasions normandes détruisirent le couvent en 849. Un demi siècle plus tard, Frotaire de Gourdon, évêque de Périgueux, releva le couvent de ses ruines. Il le protégea des invasions par un château fort. Le couvent fut de nouveau rattaché à l'abbaye Saint-Martial. Le sanctuaire carolingien fut remplacé au 12e siècle par l'église dont il reste des vestiges. Au 16e siècle, les guerres de Religion mutilèrent l'édifice. Des travaux importants furent alors entrepris, entre autre la voûte du choeur et des transepts. Au 12e siècle, l'édifice était de plan à croix latine comportant une nef unique et un choeur à chevet plat, sans bas-côté ni déambulatoire. Un clocher massif occupe la façade ouest. Dans son état actuel, l'édifice comporte une coupole à la croisée du transept, des voûtes à liernes du 16e siècle dans le choeur, et de simples croisées d'ogives du 16e siècle dans les transepts. La nef est couverte d'une voûte de briques datant du 19e siècle. Les élévations extérieures sont caractéristiques de la région, avec de grands murs plats en pierres d'appareil rythmées par des contreforts plats. Autrefois, un clocher s'élevait à la croisée du transept. Des bâtiments monastiques il ne reste rien, sinon la trace des solins de couverture sur les faces sud de la tour et du transept.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1956/07/09 : classé MH ; 1959/03/12 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise (cad. B 459) : classement par arrêté du 9 juillet 1956 ; Les terrains situés aux abords de l'église, tels qu'ils sont délimités par un trait rouge sur le plan annexé à l'arrêté (cad. B 461 à 464, 720, 11, 12, 15, 16, 465, 466, 467, 485, 486) : inscription par arrêté du 12 mars 1959

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Terrain

Référence aux objets conservés

PM24001675, PM24002128, PM24001630

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune ; propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/24
Colonne et départ de la voûte, pile sud-est du carré du transept
Colonne et départ de la voûte, pile sud-est du carré du transept
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN-GP
Voir la notice image