Château de Beynac

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de Beynac

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24) ; Beynac-et-Cazenac

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Références cadastrales

1979 A 1508, 1521 à 1524, 1526 à 1532, 1832, 1833, 2000 AH 10, 11, 24, 26

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 17e siècle

Description historique

Le lieu a dû être occupé par une place-forte dès le haut Moyen-Age. A la fin du 11e siècle, l'existence des seigneurs de Beynac est attestée. Au début du 12e siècle, Simon de Montfort, chef de la croisade contre les Albigeois, fit détruire les murs et la tour du château. En 1238, la seigneurie de Beynac devient fief du comte de Toulouse. Par le traité de Brétigny, Beynac passa sous domination anglaise. En 1368, Beynac se rangea aux côtés de Charles V et entra en lutte contre les Anglais. Le château a conservé extérieurement toutes ses dispositions médiévales. Il se présente au bord du roc surplombant la Dordogne, en un vaste quadrilatère irrégulier. A l'angle nord-ouest se trouve le donjon carré, couronné de créneaux et flanqué d'une tourelle contenant l'escalier. Il est relié par un mur de courtine à mâchicoulis à une tour et au bastion méridional qui flanquait les faces ouest et sud. Ce bastion est couronné par un crénelage et deux tourelles cylindriques sur ses angles. Sur les faces sud et est du château se développent les corps de logis, remaniés au 16e siècle. Une tourelle en encorbellement a été ajoutée au 16e siècle. La face nord du château est fermée par un mur de courtine crénelé, renforcé à un angle saillant par une tourelle en encorbellement. A l'intérieur du château, une courette placée au centre éclaire les deux escaliers dont l'un dessert le donjon et les salles de défense ; l'autre, construit au 17e siècle, conduit aux appartements. Deux pièces décorées au 17e siècle présentent un décor d'entrelac et de rinceau sur les poutres et les boiseries, ainsi que des peintures. Aux abords du château se trouvent la poterne, les tourelles de défense, les bâtiments de communs se reliant avec les terrasses et l'église. Sous le château se trouve un édifice auquel certains attribuent le rôle d'abbaye ou de prieuré. D'autres y voient l'ancien "présidial", qui s'élevait à mi-chemin du village et du château, ce qui semblerait plus plausible étant donné que cet édifice ne comporte que deux salles. C'est un bâtiment rectangulaire de deux étages sur rez-de-chaussée. L'entrée se fait sur la face ouest par une porte à linteau droit qui donne sur une pièce où s'élevait l'escalier conduisant aux étages. Les deux niveaux semblent n'avoir comporté qu'une grande salle chacun. Si le rez-de-chaussée et le premier étage ont leurs murs intérieurs en petit appareil plus ou moins régulier, le second étage en présente un régulier et bien assisé, qui tendrait à en faire une pièce d'apparât.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1944/02/11 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Château de Beynac y compris les murs d'enceinte et les terrasses (cad. A 1508, 1521 à 1524, 1526 à 1532, 1832, 1833) : classement par arrêté du 11 février 1944

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Terrasse,enclos

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/209
peinture monumentale, salle dite « des Etats », mur sud : la Cène, détail
peinture monumentale, salle dite « des Etats », mur sud : la Cène, détail
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (objets mobiliers), tous droits réservés
Voir la notice image