Eglise Saint-Laurent et Saint-Front

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Laurent et Saint-Front

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24) ; Beaumont

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1272

Description historique

Commencée en 1272 sur l'ordre d'Edouard 1er, roi d'Angleterre, l'église a été achevée au début du 14e siècle et représente un exemple de gothique normand dans le Midi. L'édifice fut pris et pillé en 1576 par les Protestants. En 1869, une restauration s'appliqua à enlever à l'édifice son caractère fortifié pour lui donner l'apparence des autres églises gothiques. Les ouvrages de défense qui couronnaient les transepts furent remplacés par des pignons et les corps de garde qui surmontaient les tours pleines du chevet par une sorte de pigeonnier. C'est une église forteresse, vaste rectangle avec quatre tours d'angle, dont deux sont pleines et étaient autrefois couronnées d'un corps de garde. La chapelle latérale et le transept étaient surmontés de logis militaires. Entre les deux tours de la façade, au-dessous d'une rose rayonnante, règne une courtine bordée d'une balustrade comptant vingt arcades trilobées. Sous l'appui de ce balcon court une guirlande de lierre en haut relief, entremêlée d'étoiles. La courtine repose sur une corniche richement sculptée (harpie, sirène, quadrupèdes monstrueux, figures symboliques, anges agenouillés...). Six dais successivement ornés surmontent ou accompagnent le portail à cinq voussures en retrait, retombant sur autant de faisceaux de colonnettes aux chapiteaux ornés. Les tours sont divisées en étage. Celle du midi contient l'escalier. Le sol du porche s'ouvre sur un puits qui alimentait en eau en cas de siège. Des anciennes voûtes ne subsistent que celles des transepts, de la chapelle latérale et du réduit qui servait de prison. La voûte de la nef a été reconstruite en briques. Les retombées des angles et celles des voûtes secondaires s'appuient sur des culs de lampe ornés de feuillages, de personnages et d'animaux fantastiques.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1909/04/08 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise : classement par arrêté du 8 avril 1909

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/15
ensemble sud-ouest, vue générale
ensemble sud-ouest, vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (objets mobiliers), tous droits réservés
Voir la notice image