Hôtel de ville, ancien hôtel de Brancas-Cheilus

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel de ville, hôtel

Destination actuelle de l'édifice

Hôtel de ville

Titre courant

Hôtel de ville, ancien hôtel de Brancas-Cheilus

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Pernes-les-Fontaines ; Aristide-Briand (place) ; Mairie (place de la)

Adresse de l'édifice

Aristide-Briand (place) ; Mairie (place de la)

Références cadastrales

AX 549, 638

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

16e siècle, 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1652, 1656

Description historique

L'hôtel de ville occupe l'ancien hôtel particulier de la famille de Cheilus. Il est devenu maison commune en partie dès 1741, et en totalité depuis 1973 par rachat de l'aile sud jusque là demeurée privée. L'essentiel de l'édifice date du milieu du 17e siècle. La construction des éléments principaux date des années 1650 (grand escalier, corps central, aile nord, mur et portail de la cour d'honneur). Des éléments plus anciens sont conservés dans l'aile sud (caves, baies murées, maçonneries en élévation…) et à l'angle nord-est. Entre cour d'honneur et jardins, l'hôtel est bâti sur un plan en U, prolongé au sud-ouest par un bâtiment supplémentaire aligné sur l'aile. Il comporte des caves voûtées. Plusieurs pièces d'apparat ont conservé leur décor. Le grand salon ou salle de Bancas offre un plafond à poutres et solives apparentes peint de guirlandes en camaïeu, ainsi qu'une frise faisant alterner des paysages dans des encadrements en trompe-l'oeil et des statues également en trompe-l'oeil, directement inspirées d'un recueil de gravures représentant les antiques des collections romaines, publié en 1638 par le peintre François Perrier. Dans la salle du conseil, qui conserve un décor peint à scènes mythologiques, les murs ont été tendus de cuir de Cordoue lors d'une restauration récente. Sous l'enduit des murs d'un escalier aménagé au 18e siècle à l'extrémité de l'aile nord, est apparu un décor de masques, de bustes féminins dans des médaillons, de guirlandes et de rinceaux en camaïeu ocre, du milieu du 17e siècle. Dans l'aile sud-ouest est conservé un décor stuqué d'une travée d'une ancienne chapelle, daté de 1790.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Décor stuqué, peinture, sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2009/03/31 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les parties bâties et non bâties de l'Hôtel de Ville, en totalité, à savoir le corps central, les ailes nord et sud, y compris leurs appendices en retour, l'aile sud-ouest, le mur de clôture de la cour d'honneur avec son portail et sa fontaine, les emprises de la cour d'honneur, des autres cours et des jardins, la fontaine du jardin (cad. AX 549, 638) : classement par arrêté du 31 mars 2009

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Fontaine,mur de clôture,jardin,cour,salon,escalier,portail,décor intérieur

Typologie de la zone de protection

ZPPAUP

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscriptions 22 02 1927 (porte de l'Hôtel de Ville) , 29 09 1928 (décoration avec peintures du 17e siècle de la grande salle et de la salle des Etats de l'Hôtel de ville) , 21 10 1986 (ensemble des façades et des toitures, mur fermant la cour d'honneur avec son portail 17e siècle, emprise des anciens jardins et de la cour d'honneur, escalier d'honneur, sa cage et le décor de gypseries de son plafond, grande salle et son décor et salle du conseil et son décor) , 08 06 1989 (ensemble des façades et des toitures ; mur fermant la cour d'honneur ; emprise des anciens jardins et de la cour d'honneur) , 30 06 2008 (Hôtel de ville en totalité, à l'exception des parties déjà classées, à savoir les bâtiments (extérieur et intérieur) et éléments suivants : corps central, ailes nord et sud, y compris leurs appendices en retour, aile sud-ouest, mur de clôture de la cour d'honneur, emprises de la cour d'honneur et des jardins) (arrêtés) annulées. Classement 08 09 1989 (les deux grands salons (Grande Salle et Salle des Etats) avec leurs décors ; l'escalier d'honneur avec son décor ; la fontaine dans les anciens jardins ; le portail fermant la cour d'honneur) (arrêté) annulé.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/28
Fontaine. Fontaine monumentale
Fontaine. Fontaine monumentale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (Centre de recherche des monuments historiques - CRMH) diffusion RMN
Voir la notice image