Puits aérien

Désignation

Dénomination de l'édifice

Puits

Titre courant

Puits aérien

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Var (83) ; Trans-en-Provence

Références cadastrales

G 440

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1931

Auteur de l'édifice

KNAPEN Achille (ingénieur)

Description historique

Puits réalisé par l'ingénieur belge Achille Knapen en 1931, destiné à recueillir l'humidité atmosphérique par un appel de condensation. Ressemblant à une ruche, c'est une masse en béton composée de grenailles de porphyre et de mortier de ciment, revêtue d'un enduit au mortier maigre de ciment où sont fichées des ardoises obliques, entourée d'une enveloppe de maçonnerie de 2, 50 mètres d'épaisseur. Le vide d'un mètre de diamètre aménagé au centre de la structure constitue le puits "aérien" proprement dit, recevant les eaux de condensation. Structure expérimentale envisagée pour un usage dans des régions désertiques, ce puits aérien n'a peut-être jamais fonctionné.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1983/12/09 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Puits aérien (cad. G 440) : inscription par arrêté du 9 décembre 1983

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

LABELXX-PACA