Unité d'habitation Le Corbusier dite Cité Radieuse

Désignation

Dénomination de l'édifice

Immeuble

Titre courant

Unité d'habitation Le Corbusier dite Cité Radieuse

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Bouches-du-Rhône (13) ; Marseille ; 280 boulevard Michelet

Adresse de l'édifice

Michelet (boulevard) 280

Références cadastrales

1978 C 4

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1947

Description historique

L'Unité d'habitation de Marseille, commandée à Le Corbusier en décembre 1945 par le ministre Raoul Dautry (ministère de la Reconstruction) , est inaugurée en octobre 1952. Connu comme "la maison du fada", c'est un "laboratoire social", associant "logis" et "prolongements" (équipements et commerces) ; il abrite 900 habitants dans 337 appartements, des "cellules" conçues comme autant de maisons individuelles. L'appartement numéro 50, en façade sud, est du type E1, ou "cellule inférieure mono-orientée". Cet appartement est en parfait état de conservation avec son mobilier intégré, conçu par Charlotte Perriand. Les appartements sont vendus en co-propriété entre 1952 et 1959.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

La Cité radieuse est un témoin majeur du courant de l'urbanisme utopique, classée au titre des monuments historiques depuis 1986. Elle est caractérisée par ses pilotis, sa rue intérieure, ses cellules traversantes à double niveau, ses loggias en forme de prolongement du logis, et son toit-terrasse. Les 337 logements à parfaite isolation phonique se répartissent en 23 variantes de la cellule de base de 98 m2. À mi-hauteur de la cité, 2 niveaux de services comprennent galerie marchande et hôtel. Le toit-solarium accueille la cour de l'école maternelle attenante, un gymnase, et un théâtre en plein-air. Cet édifice fait l'objet d'une campagne de restauration depuis 1988.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1986/06/20 : classé MH ; 1995/10/12 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades ; la terrasse et ses aménagements ; l'ensemble du portique et l'espace qu'il abrite ; à l'intérieur, les parties communes suivantes : le hall d'entrée, les espaces de circulation avec équipements (ascenseurs exceptés) , l'appartement destiné à la visite (numéro 643) (cad. C 4) : classement par arrêté du 20 juin 1986 - Appartement numéro 50, y compris l'ensemble des éléments conçus pour la cuisine (cad. C 4) : classement par arrêté du 12 octobre 1995

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Terrasse,portique,vestibule,couloir,élévation,décor intérieur,logement,cuisine

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Edifice labellisé XXe.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Copropriété

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

ARCHIXX ; LABELXX-PACA

1/35
Unité d'habitation dite Cité radieuse
Unité d'habitation dite Cité radieuse
(c) Monuments historiques
Voir la notice image