Ancien hôtel Riviera Palace

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel de voyageurs

Titre courant

Ancien hôtel Riviera Palace

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-Maritimes (06) ; Menton ; 28 avenue Riviera

Adresse de l'édifice

Riviera (avenue) 28

Références cadastrales

BI 343

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1898, 1910

Description historique

Entre 1860 et 1914, Menton devient une ville de villégiature internationale, desservie par le train à partir de 1869. De grands travaux d'aménagement urbain et d'équipements sont entrepris avec la création de nouveaux quartiers et l'urbanisation des vallées situées à l'ouest de la vieille ville avec hôtels de voyageurs et villas. Edifié à partir de 1897, le Riviera est l'un des premiers hôtels-palais de la ville. L'hôtelier suisse Widmer achète des terres sur la colline de l'Annonciade dans l'intention d'y construire un établissement somptueux entouré d'un grand parc. La réalisation en est confiée à l'architecte Abel Glena et au peintre Guillaume Cerutti-Maori. Le programme d'extension prévu par le même architecte en 1910, est réalisé par son collaborateur, Alfred Auguste Marsang, et comprend une surélévation de trois étages ainsi que l'adjonction d'une aile ouest. Le Palace se compose alors de 250 chambres. En 1920, de nouvelles dépendances sont ajoutées : une maison des employés sous la forme d'une aile ajoutée à l'extrémité est du corps principal ; une maison des cuisiniers construite à l'arrière de l'hôtel, près des cuisines ; des buanderies sur la terrasse supérieure, près des citernes d'eau ; l'édification d'une salle de spectacle de 300 places. En 1958, l'établissement ferme définitivement ses portes et est vendu sous forme d'appartements. L'édifice se compose d'un grand bâtiment central rectangulaire, d'une monumentale aile ouest de plan courbe avec corps bas en rotonde et d'une aile est plus modeste. Les élévations sud et ouest présentent trois registres superposés. Un haut soubassement intègre le rez-de-chaussée et l'entresol animés de rotondes, vérandas et marquise d'entrée. Les niveaux supérieurs à décrochements forment un couronnement au-dessus d'un balcon à balustrade. Sous ce balcon, une frise peinte déroule les blasons des pays d'origine de la clientèle. Des peintures en camaïeu et un décor de céramique turquoise de la manufacture de Saïssi complètent le décor des façades de style néo-classique. Le parc, autrefois de quinze hectares, se réduit à un jardin de 15OO m².

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1979/12/28 : inscrit MH ; 2011/10/17 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le hall d'entrée et le grand salon avec leur décor au rez-de-chaussée ; l'escalier en marbre et le salon de musique (cad. BI 343) : inscription par arrêté du 28 décembre 1979 - Les façades et toitures de l'ancien hôtel, du bâtiment des anciennes buanderies, du bâtiment des citernes ; le jardin (cad. BI 343) : inscription par arrêté du 17 octobre 2011

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Escalier,vestibule,salon,décor intérieur,buanderie,citerne,jardin,élévation

Typologie de la zone de protection

Site inscrit

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Littoral de Nice à menton : site inscrit.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Copropriété

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Riviera et Winter Palaces
Riviera et Winter Palaces
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir la notice image