Ancienne Commanderie des Hospitaliers (avec l’église)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Commanderie

Titre courant

Ancienne Commanderie des Hospitaliers (avec l'église)

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Lardiers

Références cadastrales

E 64, 283, 284, 286

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 13e siècle

Description historique

La présence d'une ladrerie, autre appellation d'une maladrerie ou léproserie, a laissé son nom au village de Lardiers. Attestée en 1261, la commanderie de Lardiers comptait 14 frères hospitaliers en 1338. Après la suppression de l'ordre du Temple et le transfert de ses biens aux Hospitaliers, la commanderie de Lardiers se trouve à la tête d'un baillage qui en regroupe trois autres : Lachau, Saint-Maurice et Les Omergues. Même si la commanderie assurait son auto-suffisance, son économie précaire ne résista pas à la crise économique et démographique du 14e siècle. En 1411, elle perd son statut de commanderie et devient une simple dépendance de la commanderie d'Avignon. Saisi comme bien national à la Révolution, le château est vendu. L'édifice a subi au cours du 19e siècle de nombreuses modifications. Malgré tout, l'organisation des différents bâtiments autour d'une basse-cour est encore lisible. L'église a été fondée par les Hospitaliers à la fin du 12e siècle. Elle présentait à l'origine une nef unique de deux travées ouvrant sur un choeur terminé par un chevet plat. Son portail et le chevet en sont les derniers vestiges. Au 17e siècle, des chapelles latérales sont construites le long des murs gouttereaux de l'édifice. La nef voûtée à l'origine en berceau brisé est aujourd'hui couverte de voûtes d'arêtes.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH, inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1978/03/30:classé MH partiellement:2017/05/10:inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Portail de l'église paroissiale Sainte-Anne : classement par arrêté du 30 mars 1978. En totalité, l'église paroissiale Sainte-Anne, à l'exception du portail déjà classé, telle que représentée en rouge sur le plan annexé à l'arrêté (cad. E 283 et 286) : inscription par arrêté du 10 mai 2017. Les parties suivantes de l'ancienne commanderie hospitalière : les façades et toitures du corps de logis, les salles voûtées en rez de jardin du corps de logis, telles que représentées en rouge sur le plan annexé à l'arrêté (cad. E 64 et 284): inscription par arrêté du 10 mai 2017.

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Portail

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune ; propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/3
église paroissiale Sainte-Anne
église paroissiale Sainte-Anne
© Monuments historiques
Voir la notice image